Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Christian Quesada arrêté : retour en prison pour le champion des 12 Coups de midi, la raison dévoilée

Christian Quesada arrêté : retour en prison pour le champion des 12 Coups de midi, la raison dévoilée
Par Bertrand Bielle Journaliste
Curieux de nature, Bertrand est toujours à l’affut du moindre petit scoop. Passionné par le football, il n’est jamais bien loin du ballon rond et de toutes les actualités qui en découlent. Toutefois, l’évènementiel du showbiz ou de la politique fait également partie de ses recherches journalistiques privilégiées.
11 photos
L'ancien participant des "12 coups de midi" Christian Quesada, qui était en libération conditionnelle depuis 2021, après avoir été condamné pour corruption de mineures et détention d'images pédopornographiques, a été arrêté et incarcéré à Perpignan.

Christian Quesada - qui avait marqué les téléspectateurs des 12 coups de midi sur TF1 en 2017 en enchaînant près de 200 participations dans l'émission et en engrangeant plus de 800 000 € de gains - a été interpellé lundi 26 septembre et immédiatement conduit à la prison de Perpignan, où il est désormais incarcéré. Une information rapportée par le Midi Libre. Pour rappel, il était en liberté conditionnelle depuis 2021, après avoir été condamné pour corruption de mineures et détention d'images pédopornographiques.

L'affaire avait commencé en 2019 avec la plainte d'une jeune fille mineure qui expliquait avoir dialogué sur internet avec un garçon se faisant passer pour un mineur et lui demandant de se dévêtir. Par la suite, des centaines d'images et vidéos compromettantes de mineurs et d'enfants subissant des viols et agressions sexuelles, qu'il échangeait avec d'autres internautes, ont aussi été retrouvées sur ses ordinateurs, rapportait à l'époque l'AFP.

Des antécédents avec la justice

Christian Quesada avait reconnu les faits, tout en précisant n'avoir jamais commis d'agression sexuelle. Il avait alors été incarcéré à Bourg-en-Bresse et condamné à trois ans de prison et de suivi sociojudiciaire pour corruption de mineures, détention et diffusion d'images pédopornographiques. Une décision prise à l'issue d'un procès tenu à huis clos le 8 avril 2020, alors que plusieurs jeunes femmes, entre cinq et dix selon le parquet de la ville, avaient déposé plainte.

Mais il avait ensuite obtenu une libération conditionnelle en mars 2021. Et comme pour toutes libérations conditionnelles, il avait certaines obligations comme par exemple un suivi médical et l'interdiction de fréquenter des mineurs. Il n'aurait pas respecté l'une d'entre elles, ce qui explique la décision du juge de Perpignan de révoquer cette libération conditionnelle et d'ordonner son incarcération.

L'homme de 58 ans était déjà connu des services de police puisqu'il avait déjà été condamné une première fois en 2002 pour exhibition sexuelle et en 2009 pour détention et consultation d'images pédopornographiques. Un passé qui avait notamment pesé dans la décision de le placer en détention provisoire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image