Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Christophe Dominici : Sa veuve Loretta se souvient de leur première rencontre, dans le métro

Christophe Dominici : Sa veuve Loretta se souvient de leur première rencontre, dans le métro
Par Lise Normandie Rédactrice
Depuis sa Normandie natale, elle aspirait à une vie bien plus palpitante. Lassée du beurre, du cidre et des vaches, s'installer à Paris a changé sa vie... Se sentir plus proche et connectée de toutes ses stars préférées que presque personne, dans sa Normandie, ne connaît… À part Amandine Petit bien sûr, Miss Normandie et Miss France !
Exclusif - Christophe Dominici et sa femme Lauretta - Soirée "The Nature Gala - Fondation GoodPlanet" au Pavillon Ledoyen à Paris. © Philippe Doignon/Bestimage
15 photos
Lancer le diaporama
Exclusif - Christophe Dominici et sa femme Lauretta - Soirée "The Nature Gala - Fondation GoodPlanet" au Pavillon Ledoyen à Paris. © Philippe Doignon/Bestimage
Pour la première fois depuis la mort brutale de Christophe Dominci, à 48 ans, sa veuve Loretta se confie. C'est à "Paris Match" que l'Italienne a livré ses premiers mots et partagé quelques photos de famille. La maman de Kiara et Mya s'est souvenue de leur première rencontre, il y a treize ans de cela.

Christophe n'est plus là et pour Loretta, cette absence reste inexplicable. Il ne lui reste à présent plus que des souvenirs de leur histoire d'amour auxquels se raccrocher, une histoire débutée il y a treize ans. Elle en partage certains.

Alors qu'elle vient d'entamer une longue période de deuil, la veuve de Christophe Dominici a accepté de se confier à Paris Match ce jeudi 3 décembre 2020 et de partager quelques photo intimes. Dans les pages du magazine, Loretta Denaro revient leur rencontre. La première fois que leurs routes se croisées remonte à 2017. Quelques années plus tôt, en 2000, Christophe Dominici avait vécu un divorce difficile avec sa première femme, Ingrid, qui l'avait plongé dans la dépression. Mais il était bien décidé à aller de l'avant. "Il m'a remarquée dans le métro, il m'a suivie, tout timide. Il m'a immédiatement captivée par sa folie, sa folie si romantique; mais j'ai aussi été séduite par son enthousiasme", se souvient-elle.

A l'époque, Christophe Dominici fait partie du XV tricolore, Loretta est témoin de ses exploits sur le terrain. "Après notre rencontre, lors du match contre l'Italie, il m'a dédié son essai. J'étais sous le charme", confie-t-elle, comme si c'était hier.

Des pâtes aux palourdes ratées, mais qu'importe

De leur histoire d'amour sont nées deux filles Kiara (14 ans) et Mya (11 ans). Christophe Dominici était "un papa poule à l'écoute de nos filles". "Il expliquait les choses très calmement. Il aimait aussi jouer à la bagarre avec elle", partage-t-elle. Attentionné avec son épouse et ses filles, Christophe Dominici mettait les petits plats dans les grands pour elles : "Il ne cuisinait pas mais, récemment, pour nous surprendre, il nous a fait des spaghettis aux palourdes. Cuisiner des spaghettis à une Italienne ! Quelle idée ! Mais il aimait les défis. Il avait oublié de laver les palourdes alors on a mangé des pâtes sableuses et très croquante. On a beaucoup ri !". Une anecdote qui restera longtemps dans les annales de la famille.

Pour ses premières confidences, Loretta Denaro a tenu à redorer l'image de l'homme qu'elle aime, trop ternie selon elle : "Depuis sa mort, les médias décrivent un homme désespéré, mais il était enthousiaste, malicieux et généreux. C'est cela dont je voudrais que les gens se souviennent."

Suite à la chute mortelle de Christophe Dominici au Parc de Saint-Cloud dans l'après-midi du 24 novembre, une enquête (ouverte par le parquet de Nanterre) est toujours en cours. Loretta et toute la famille de l'ancien rugbyman rejettent la thèse du suicide et attendent des explications. Y en aura-t-il ?

Après un premier adieu mardi 2 décembre en l'église Sainte-Cécile, à Boulogne-Billancourt (où Christophe Dominici habitait avec sa femme et leurs filles), il sera enterré le 5 décembre prochain à Hyères (Var), auprès de sa grande soeur Pascale, décédée en 1986 dans un accident de voiture alors qu'il n'avait que 14 ans. Une terrible épreuve que l'ancien sportif n'a jamais réussi à surmonter.

L'intégralité des confidences de Loretta Denaro sont à retrouver dans le numéro du 3 décembre 2020 de Paris Match.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image