Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Christy Mack : War Machine, emprisonné à perpétuité, lui demande pardon

Christy Mack et War Machine lorsqu'ils étaient en couple, photo Twitter. Le 20 mars 2017, le combattant de MMA a été reconnu coupable de 29 chefs d'accusation pour l'avoir sauvagement battue en août 2014.
29 photos
Lancer le diaporama
Christy Mack et War Machine lorsqu'ils étaient en couple, photo Twitter. Le 20 mars 2017, le combattant de MMA a été reconnu coupable de 29 chefs d'accusation pour l'avoir sauvagement battue en août 2014.
Quatre années se sont écoulées depuis la soirée de l'horreur, quatre années sur les trente-six incompressibles que War Machine doit au minimum passer en prison pour avoir battu sauvagement Christy Mack. S'exprimant pour la première fois depuis derrière les barreaux, celui-ci s'estime changé et demande pardon...

Condamné à la prison à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle avant 36 ans de réclusion (soit 2050), pour avoir sauvagement battu sa compagne Christy Mack, Jon Koppenhaver, plus connu sous le pseudonyme de War Machine qu'il utilisait en tant que combattant star dans le monde de l'UFC, s'est exprimé pour la première fois depuis derrière les barreaux et implore sa victime de lui pardonner.

Les faits, extrêmement choquants, avaient eu lieu en 2014. Surprenant Christy Mack, une pornstar très en vue, avec un autre, War Machine avait totalement pété les plombs et avait littéralement massacré la jeune femme : dix-huit fractures, lésion au foie, visage en lambeaux (nez et orbite de l'oeil cassés)... Il avait fallu des mois de calvaire et de convalescence à Christy Mack pour se rétablir, réparer les dégâts et se remettre à vivre. Son bourreau, lui, avait été reconnu coupable de pas moins de vingt-neuf chefs d'accusation et condamné à la réclusion à perpétuité.

Alors qu'il purge sa peine au centre pénitentiaire de sécurité maximale d'Ely State dans le Nevada, un documentaire réalisé par un certain Jon Bravo, à paraître sur la chaîne YouTube de ce dernier le mercredi 12 septembre, lui donne la parole. Dans un extrait de 85 secondes révélé avant la diffusion intégrale, on peut entendre en avant-première quelques-unes des déclarations recueillies par le réalisateur auprès d'un Jon Koppenhaver qui se dit changé, notamment par la foi : "Je suis vraiment reconnaissant pour l'amour et le soutien que je reçois, mais j'espère qu'aucun de vous ne me regarde encore comme l'ancien moi. Je hais celui que j'étais. J'ai blessé beaucoup de gens en vivant comme je l'ai fait et Dieu m'a béni en me donnant tellement dans la vie. J'étais en mesure de faire tellement de bien, mais, encore et encore, j'ai utilisé cette chance pour faire le mal", peut-on l'entendre dire.

J'ai été un bon gros hypocrite. Je suis désolé, Christy...

TMZ.com révèle de son côté sur son site un autre extrait - illustré par des images des protagonistes lors d'une audience au tribunal - des échanges téléphoniques entre Jon Bravo et War Machine, bien plus explicite, lorsque le réalisateur lui demande ce qu'il souhaiterait dire à Christy Mack et à Corey Thomas (auquel il s'en était pris également, présent avec la star du X au moment des faits) : "Vous savez, au début, avant que je trouve Dieu, j'étais en mode "c'est de sa faute à elle, sa faute, sa faute", j'étais aveuglé ; mais après avoir trouvé Dieu, mes yeux se sont ouverts et j'ai dû regarder ce soir-là dans sa vérité, à travers le regard de Jésus. Et il m'a montré que c'est moi qui ai mis cet homme dans mon lit, à force d'être infidèle, de la maltraiter et de ne pas prendre soin d'elle, c'est moi qui ai mis cet homme dans mon lit, c'est moi qui ai créé cette situation. J'ai été un bon gros hypocrite, et au final j'ai fait du mal à quelqu'un que j'aimais. Pas un jour ne passe sans que je le regrette. Et je le déteste. Et vous tous, peut-être que vous me haïssez, mais personne ne peut me haïr autant que je hais l'homme que j'ai été. Du fond du coeur, je présente mes excuses à Christy. Je suis désolé, Christy, je suis désolé de ce qui s'est passé. Je suis désolé, mama Mack. Je suis désolé, Sean. Même toi Corey, tu étais au mauvais endroit au mauvais moment, mais je prie aussi pour toi, je prie pour vous tous."

Pour présenter son documentaire et sa genèse, Jon Bravo a rédigé ces quelques lignes : "Le 25 juillet 2018, j'ai reçu une lettre qui venait de Jon Koppenhaver, alias War Machine. Après avoir fait plus ample connaissance et avoir passé beaucoup de temps à parler avec lui, j'ai commencé à voir ce que la vie en prison lui avait fait. Ses regrets, ses excuses, sa foi nouvelle. Dans le documentaire-interview à paraître, nous regarderons plus en profondeur si la prison a changé Jon Koppenhaver et ses sentiments envers Christy Mack." Quelques jours plus tôt, on apprenait que War Machine s'était fiancé en prison. Christy, elle, poursuit ses activités dans le monde du divertissement pour adultes et est par ailleurs très active en faveur de la cause animale.

Teaser du documentaire-interview de Jon Bravo sur Jon Koppenhaver alias War Machine, qui purge une peine de prison à vie pour avoir sauvagement battu l'actrice porno Christy Mack en 2014.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel