Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Claude Guéant : Sa demande de libération conditionnelle acceptée... Il sortira de prison mercredi

Claude Guéant : Sa demande de libération conditionnelle acceptée... Il sortira de prison mercredi
Par Alexis Delidais Journaliste
Il explore, il butine comme une abeille, de fleurs en fleurs, à la recherche des meilleurs nectars et des ruches les plus agréables. Un brin hédoniste, son plus grand plaisir est de ravir ses lecteurs, que dis- je, ses amis
18 photos
L'ex ministre Claude Guéant sera libéré en conditionnelle ce mercredi 9 février 2022. C'est ce qu'a décidé la juge après examen de sa demande défendue par son avocat Me Philippe Bouchez El-Ghozi. Il était incarcéré depuis le 13 décembre dernier.

L'ancien ministre de l'intérieur Claude Guéant, 77 ans, s'est vu accorder une libération conditionnelle qui sera effective ce mercredi 9 février 2022, a déclaré son avocat. Il quittera la prison de la Santé où il est incarcéré depuis le 13 décembre dernier.

Ce lundi 7 février, la juge a décidé d'autoriser la remise en liberté (qui lui avait été refusé avant Noël) de l'ancien grand commis de l'État, sans bracelet électronique, à partir de mercredi, selon Me Philippe Bouchez El-Ghozi. En janvier, l'avocat avait fait valoir que son client avait "totalement payé" sa dette au Trésor public via des prêts consentis par ses proches et qu'en prison, sa "situation de santé (ne pouvait) que se dégrader, au regard de la triple pathologie" dont il souffre.

Il était reproché à L'ancien secrétaire général de l'Élysée sous Nicolas Sarkozy de ne pas faire les efforts nécessaires pour payer les sommes qu'il avait été condamné à verser en 2017 dans l'affaire des primes en liquide du ministère de l'Intérieur. En effet, il avait été condamné pour complicité de détournement de fonds publics et recel, à deux ans d'emprisonnement, dont un an avec sursis probatoire, et 75.000 euros d'amende, ainsi qu'à 210.000 euros de dommages et intérêts à l'État. Alors qu'il avait commencé à effectuer cette peine sous le régime de libération conditionnelle, les manquements aux paiements de ses dettes avaient poussé les juges à révoquer une partie de son sursis et de sa libération, le 9 novembre 2021. Cette décision avait entraîné son incarcération un mois plus tard.

Enfin, Claude Guéant est entendu dans une autre affaire, celle des sondages de l'Élysée. Dans le cadre de cette dernière, il avait été condamné à un an d'emprisonnements dont huit mois ferme pour favoritisme, avec un mandat de dépôt différé. Ayant fait appel du jugement de cette dernière, il ne retournera pas en prison à sa sortie mercredi, avant la tenue d'un deuxième procès.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image