Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Clint Eastwood tourne son film en France... et a trouvé son François Hollande

Exclusif - Clint Eastwood sur le tournage de son prochain film "The 15:17 to Paris" à l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle à Roissy en France, le 23 août 2017.
14 photos
Lancer le diaporama
Exclusif - Clint Eastwood sur le tournage de son prochain film "The 15:17 to Paris" à l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle à Roissy en France, le 23 août 2017.
L'immense cinéaste cherche également des figurants français.

Une star hollywoodienne peut en cacher une autre. Après Mission : Impossible 6 et Tom Cruise, c'est Clint Eastwood qui a posé ses valises pour tourner en France. L'immense acteur et réalisateur américain est actuellement en train de mettre en boîte son nouveau long métrage The 15:17 to Paris ("Le 15h17 pour Paris"), lequel narre l'histoire vraie des trois Américains qui ont mis en échec l'attaque d'un djihadiste dans un Thalys Amsterdam-Paris en août 2015. Il est basé sur l'ouvrage que les trois héros ont écrit après leur acte de bravoure.

Après un passage par Venise, Clint et ses trois "acteurs" qui reprennent leurs propres rôles à l'écran, Spencer Stone, Alek Skarlatos et Anthony Sadler, ont débarqué en France. Ils ont été vus, avec des caméras, du côté de l'aéroport de Roissy le 23 août. Le lendemain, Eastwood tournait à Montmartre, où il a recréé un décor italien, puis dans le quartier des Agnettes à Gennevilliers, au coeur d'une cité qui rappelait un décor allemand.

Clint Eastwood tourne à Gennevilliers, le 24 août 2017.

Dans le même temps, on a appris que Patrick Braoudé allait incarner François Hollande. L'acteur connaît bien le personnage, puisqu'il l'avait déjà campé en 2013 dans le téléfilm La Dernière campagne. Selon LCI, Clint Eastwood a tourné vendredi 25 août, au Palais de l'Élysée dans le 8e arrondissement, le moment où l'ancien président remet la légion d'honneur aux trois héros du Thalys. Les véhicules techniques, et notamment les loges des acteurs, étaient placés devant le palace du Bristol. Le couple présidentiel était absent pendant ce tournage - en voyage dans les Balkans -. Dommage... il aurait été amusant de voir le président Macron serrer la main du faux Hollande !

Un casting pour des figurants

Le tournage se déroulera ensuite du côté d'Arras, où un casting géant devrait être organisé le 30 ou le 31 août. En effet, Clint Eastwood cherche une "cinquantaine de figurants pour jouer le rôle des passagers d'un train" ainsi que "des vrais pompiers et des professionnels du SAMU". Les intéressés avaient jusqu'au dimanche 27 août, 20h, pour postuler. Selon La Voix du Nord, la société de production a reçu 12 000 candidatures. Le tournage, prévu pour ce vendredi 1er septembre, verra le réalisateur de Gran Torino et Million Dollar Baby, poser ses caméras dans la gare des Hauts-de-France, où s'était terminée l'attaque du train reliant la France aux Pays-Bas.

Toujours d'après La Voix du Nord, "le tunnel reliant le hall côté place Foch à la rue Émile-Breton sera ainsi condamné. C'est sur les quais du fond (8 et 9) que les caméras se poseront. La place Émile-Breton servira de camp de base à l'équipe de tournage". Le journal croit savoir que "l'équipe a loué un Thalys pendant cinq jours". "Un train entièrement équipé pour que le réalisateur, les acteurs et les techniciens n'aient pas à en descendre : couchettes, cuisine...", nous dit-on. La sécurité devrait quant à elle être renforcée pour éloigner les curieux et étrangers au tournage.

Pour rappel, le 21 août 2015, Anthony Sadler, Alek Skarlatos et Spencer Stone étaient intervenus pour désarmer le djihadiste Ayoub El Khazzani, armé d'une kalachnikov et muni de neuf chargeurs pleins dans un Thalys, peu après l'entrée du train en France. Ils avaient ainsi mis en échec un potentiel carnage, sept mois après les attentats contre Charlie Hebdo, un supermarché casher et des policiers.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image