Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Daniel Darc : Mort de l'icône de Taxi Girl, à 53 ans

Une des figures marquantes de la scène rock française vient de s'éteindre. Daniel Darc, de son vrai nom Daniel Rozoum, a été retrouvé mort, à l'âge de 53 ans, par son producteur dans son appartement du XIe arrondissement de Paris, a-t-on appris auprès de sa maison de disques Jive Epic/Sony.

Sa mort serait liée à une absorption d'alcool et de médicaments, avance l'AFP d'après une source proche de l'enquête. L'écorché vif, dont le parcours a été marqué par ses addictions, aurait tristement sombré du côté obscur...

Connu pour son tube Cherchez le garçon (1981), Daniel Darc est né en 1959 à Paris. Il était l'ancien chanteur du groupe Taxi Girl, avec qui il a joué de 1978 à 1986. Influencé par des groupes issus de la scène punk à l'instar des Sex Pistols ou encore Kraftwerk, le rockeur sombre décide finalement au milieu des années 80 de se lancer dans une carrière solo avec l'album Sous influence divine, sorti en 1987 et marqué du sceau de Jacno, qui y collabora. Un an plus tard, il écrira en sept jours son second opus Parce Que tiré seulement à 3000 exemples et salué par la critique.

Après quelques années de silence, il reviendra en 1994 avec Nijinsky, puis en 1998 avec 18/12 et 19 torsions. En 2003, sa maison de disques, Pias, lance Le Meilleur de Daniel Darc. Un best of suivi de Crèvecoeur en 2004, album pour lequel il recevra en 2005 la Victoire de la musique pour l'Album révélation de l'année, ex aequo avec celui de Ridan, d'Amours Suprêmes en 2008, à nouveau avec Frédéric Lo à la réalisation, et de La taille de mon âme en 2011.

Rock à l'extrême, épris du danger inhérent (en 1979, il n'avait pas hésité pas à se trancher les veines sur scène), l'AFP a rappelé quelques confidences éloquentes de cet enfant terrible de l'underground : "Sans le punk et l'écriture, je serais forcément mort ou en prison, parce que rien d'autre ne m'intéresse. Il n'y a qu'avec ça que j'arrive à me débarrasser un peu de tout ce qui me fait chier (...) Quand les gens disent "problèmes de drogue", je dis "solutions de drogue". Sans les drogues, je serais mort depuis longtemps, j'aurais pas pu supporter tout ce qui se passe." "La vie est mortelle", assénait-il sur Amours suprêmes...

Daniel Darc, qui signait en 2012 les paroles du single-titre marquant le retour de Berry, leur duo Les Passagers, devait se produire en concert en mars à Chaumont (le 7) et Ajaccio (le 23). Fin janvier, on avait pu le voir dans L'Année bisexuelle, émission musicale proposée sur Paris Première en direct du Palais de la Découverte à Paris par Bertrand Burgalat et Benoit Forgeard, avec notamment Barbara Carlotti, Marc Lavoine, Lescop ou encore Dick Rivers.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel