Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

David Fincher : Son embrouille avec Disney pour ''20 000 lieues sous les mers''

Devenu une arlésienne au fil des mois, le projet de 20 000 lieues sous les mers a fini par couler à pic. Pourtant engagé par Disney pour réaliser l'ambitieuse adaptation du chef-d'oeuvre littéraire, David Fincher n'a pas voulu se plier aux exigences du richissime studio hollywoodien. Aujourd'hui en paix, le réalisateur de Gone Girl – thriller chapeauté par la Fox – s'est longuement expliqué à propos de cette embrouille lors d'une interview accordée au site LittleWhiteLies.

Fincher voulait un acteur français

Sans concession, il s'est dit "prêt à partir en Australie pour tourner ce film qui allait être un gros blockbuster estival". "Mais le courant n'était pas favorable", avoue le cinéaste, pointant du doigt le fait que les "studios ont la culture d'entreprise et les angoisses qui vont avec". Il raconte : "Une fois que nous avons envisagé tous les acteurs qui pouvaient avoir un rôle dans le film, et une fois que les deux acteurs que souhaitait le studio ont refusé de le faire [on a évoqué les noms de Brad Pitt et Chris Hemsworth, NDLR], c'est devenu très compliqué."

Avec un budget de 200 millions de dollars environ, Disney "voulait absolument trois noms connus pour l'affiche", alors que David Fincher avait en tête "un comédien français pour jouer Aronnax". "Ils ne voulaient pas", assure le réalisateur de Fight Club qui tonne alors : "Moi, je voulais juste m'assurer que j'avais des comédiens qui correspondaient aux rôles. Eux, ils se souciaient plutôt de savoir si les acteurs étaient connus au Japon."

Dans Première, David Fincher a tenu un discours légérement différent. "Ils trouvaient la facture trop salée, 30 millions au-dessus de leurs prévisions. Ils avaient envie du film, de ma vision mais, pour y parvenir, j'avais besoin de longs mois de tournage en Australie, d'effets spéciaux sophistiqués, d'une vraie tête d'affiche... Je comprenais leurs raisons et j'ai préféré arrêter les frais", explique le metteur en scène. À croire qu'il n'y a jamais eu bisbille...

Millénium 2 en route ?

Un échec qui a permis à David Fincher de se concentrer à nouveau sur un projet endormi : la suite de Millénium. "Je crois que comme Sony a dépensé des millions de dollars pour obtenir les droits des livres, ces suites sont indispensables", croit-il savoir. "Le scénario de La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette a un potentiel énorme et je peux vous dire que le résultat sera très différent du roman", a-t-il avoué en interview avec un média suédois, l'Afton Bladet.

En attendant que David Fincher mette en boîte Millénium 2 ou ne tourne à nouveau avec Brad Pitt (il a confié dans le dernier numéro de Première sa volonté de tourner à nouveau avec le héros de Seven et Benjamin Button, mais devra se plier à "l'emploi du temps de ministre" de la star), on retrouvera son prochain long métrage, Gone Girl, avec Ben Affleck, en salles le 8 octobre.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image