Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Delphine Wespiser prise pour cible par un gang de fétichistes un peu particulier (EXCLU)

Delphine Wespiser prise pour cible par un gang de fétichistes un peu particulier (EXCLU)
Par Gonzague Lombard Rédacteur
Passionné de chant, des Douze coups de midi et de la discographie de Jul, il rêve de participer à Fort Boyard malgré sa phobie des serpents et du Père Fouras. Son ambition secrète ? Découvrir ce qui se cache derrière le rideau mystère de Bataille et Fontaine pour y chanter en quartet. La vérité est au bout du couloir…
13 photos
Élue Miss France 2012, Delphine Wespiser attise toutes les convoitises. Certains candidats de l'émission "Fort Boyard" craquent pour elle, au même titre que les téléspectateurs. Mais l'aventure prend parfois une tournure étrange, comme elle nous l'a expliqué à l'occasion de la sortie de son livre, "Devenir pleinement et sereinement soi"...

Purepeople : Il paraît que tu te fais parfois draguer par des candidats de Fort Boyard...

Delphine Wespiser : Je ne sais pas ce qu'il se passe dans la cellule de Blanche mais il y a cette magie qui fait que les gens sont perturbés. Et quand ils partent, le soir généralement, je reçois des sms ou des petits mots sur Instagram. Il y a quelque chose de surnaturel dans cette pièce. Mais je ne peux pas vous donner de noms parce qu'il y en a tellement ! Pour les hommes comme pour les femmes, c'est un peu envoûtant.

Est-ce que cela créé parfois des situations inconfortables, par exemple avec ton compagnon Roger Erhart ?

Non, car je sais gérer ça et que c'est le contexte du Fort. Ce n'est pas rationnel. Les gens tombent un peu amoureux quand ils voient Blanche, mais Blanche n'est pas Delphine. Mon chéri n'est pas jaloux et heureusement car moi je ne le suis pas du tout. La jalousie, c'est le premier obstacle, le premier poison d'un couple. C'est très confortable de s'en délester.

Tu as évoqué, dernièrement, certaines mains baladeuses subies quand tu étais Miss France...

Forcément, en ce moment, on nous pose la question. Oui j'ai été Miss France, oui j'ai eu la main aux fesses, mais c'était il y a dix ans. Je ne pense pas que ça continue. Lors de mes premières représentations, il y a des maires, des politiques, qui ont eu les mains qui glissent pendant les séances photos. Quand tu es toute jeune, tu ne sais pas quoi dire. Puis tu apprends, et ils arrêtent. De toute façon, les gens te manipulent comme un objet quand tu es Miss France. On te dit d'aller là, de montrer l'écharpe, on est trimballé de gauche à droite. Tu as envie de dire qu'il y a quelqu'un dessous. Mais c'est la frénésie. C'est le jeu.

Est-ce que le Comité Miss France vous forme à réagir à ce genre de comportements ?

Ce qui est bien, c'est qu'on n'est ni formé ni formaté. Chaque fille est libre de se comporter comme elle l'entend. Même avant une émission on n'est pas briefé. Entre Miss France, bien sûr, on se parle. On se met en garde. Quand une petite nouvelle est élue, il y a un séjour d'intégration pour partager nos expériences. On vit toutes la même chose, mais de manière différente.

Tu reçois beaucoup de courrier de fans, certains étranges, dont des dessins de toi nue...

Il y a plusieurs choses. Il y a des gens qui m'ont écrit et qui m'ont dessinée nue. Beaucoup de dessins aussi très charmants, très mignons. Et puis il y a des sites qui se sont ouverts sur des photos de mes pieds. Donc des communautés fétichistes se sont réunies autour de mes pieds. Je peux comprendre que des beaux pieds puissent faire plaisir, comme des belles mains. Moi j'aime bien regarder la nuque, le nez. D'autres aiment les pieds. Les trois dernières années, j'ai fait des calendriers et je ne faisais pas attention. Parfois j'étais pieds nus. Souvent, je recevais des commentaires qui me demandaient d'en faire plus. Ils sont très focus là-dessus. Mais je ne réponds pas. On ne peut pas répondre à tous les commentaires. Ça reste, malgré tout, bienveillant, et ce depuis dix ans !

Propos recueillis par Yohann Turi. Toute reproduction interdite sans la mention de Purepeople.com.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image