Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Dérapage de Jean Michel Maire : "Attristé", il revient sur la plainte de Soraya

11 photos
Lancer le diaporama
Le chroniqueur a donné tous les détails.

L'affaire du dérapage de Jean-Michel Maire a été relancée cette semaine après que Soraya Riffy a porté plainte contre le chroniqueur pour agression sexuelle. Ce dernier a été entendu par la police comme le révélaient nos confrères de Closer. Après s'être exprimé dans ce média, l'employé de Cyril Hanouna a pris la parole dans Touche pas à mon poste, jeudi 29 mars 2018, afin de revenir sur la polémique.

"Jean-Mi était très triste ces derniers jours", a tout d'abord admis Baba. Après quoi, Jean-Michel Maire a confirmé qu'il était visé par une plainte et qu'il s'était rendu au commissariat : "Le commissariat de Boulogne m'a appelé pour me dire que Soraya Riffy avait déposé plainte pour agression sexuelle. J'ai été convoqué, entendu, vu par un psychiatre. Maintenant, ça va peut-être aller au tribunal, je ne sais pas encore. Ça dépend si la plainte est recevable. Après il y aura une instruction, pour l'instant on est dans les auditions."

Le chroniqueur – actuellement sur les planches pour la pièce de théâtre Le Réveillon – s'est ensuite dit surpris que l'affaire ait été relancée, sachant qu'il avait présenté ses excuses et que la brunette avait assuré qu'elle ne saisirait pas la justice. "Je ne sais pas pourquoi maintenant elle a déposé plainte. Depuis un an et demi, je n'étais plus en contact avec elle. Je respecte, elle fait ce qu'elle veut, mais bon...", a-t-il conclu, "très attristé".

Pour rappel, le 14 octobre 2016, Jean-Michel Maire s'était permis d'embrasser Soraya Riffy sur le haut de la poitrine sans son consentement, après un happening la faisant passer pour Kim Kardashian, dans le cadre des 35h de Baba (C8).

Outrés par la séquence, de nombreux téléspectateurs avaient sans tarder saisi le Conseil supérieur de l'audiovisuel qui, le 23 novembre 2016, avait mis C8 en demeure. Le groupe Canal+ a bien tenté de demander l'annulation de cette sanction en saisissant le Conseil d'État mais n'a pas obtenu gain de cause.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image