Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Dieudonné à nouveau condamné, trois fois en une journée : prison et lourdes amendes

Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
10 photos
Le vendredi 2 juillet n'était décidément pas une "bonne" journée pour Dieudonné... Dans trois affaires différentes, entre Paris et Nice, l'humoriste a été lourdement condamné. Son avocat a confirmé son intention de faire appel.

Nouveaux déboires judiciaires pour Dieudonné : le polémiste a été condamné vendredi 2 juillet 2021 dans trois affaires distinctes, entre Paris et Nice. Comme l'a rapporté l'AFP, il a non seulement reçu plusieurs amendes, mais aussi une condamnation de quatre mois de prison...

Dans un premier dossier, l'humoriste de 55 ans, était jugé en son absence à Paris pour "injure publique envers un fonctionnaire", en l'occurrence Frédéric Potier, ancien délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT, dans une vidéo diffusée en septembre 2020. Le tribunal l'a condamné à 10000 euros d'amende. Il était aussi mis en cause, toujours à Paris, dans un autre dossier pour "injure publique à caractère antisémite" et "contestation de crime contre l'humanité" dans deux autres vidéos datant du mois de mai 2020. Il a été condamné à quatre mois d'emprisonnement.

Dieudonné soutient qu'il n'est pas l'auteur des vidéos incriminées. Il s'agit de "deepfake", une technique de trucage numérique très sophistiquée, avait-il expliqué lors de son procès en mai dernier. Mais il n'a pas convaincu le tribunal. "Le personnage apparaissant à l'écran, identifié par les enquêteurs comme Dieudonné M'Bala M'Bala, a le même nom, la même apparence, la même voix et les mêmes références lexicales que le prévenu", a indiqué le tribunal. "Ces éléments, confortés par les constations effectuées lors de l'audience, constituent un faisceau d'indices matériels permettant d'identifier le prévenu comme étant la personne s'exprimant dans la vidéo", a souligné le tribunal en notant que ses dénégations "ne suffisent pas, face à ces éléments, à faire douter de cette reconnaissance". L'avocat du polémiste, Me David De Stefano, a indiqué à l'AFP que son client allait faire appel des deux décisions rendues à Paris.

Les condamnations s'enchaînent

Enfin, à Nice, Dieudonné a été condamné à 5000 euros d'amende pour injure publique envers le maire de la ville Christian Estrosi, pour des propos tenus dans une vidéo datant de mars 2019, a annoncé à l'AFP l'avocat de M. Estrosi, Philippe Blanchetier. Le polémiste devra aussi verser 3000 euros de dommages et intérêts à l'élu et rembourser ses frais de justice à hauteur de 2000 euros.

Dieudonné M'Bala M'Bala a déjà été condamné en appel la semaine dernière à trois ans d'emprisonnement, dont deux ferme, et 200000 euros d'amende, pour avoir notamment détourné plus d'un million d'euros de recettes non comptabilisées de ses spectacles.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image