Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Disparition de Delphine Jubillar : Cédric "poussé au suicide" ? Graves accusations...

Disparition de Delphine Jubillar : Cédric "poussé au suicide" ? Graves accusations...
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
13 photos
En détention provisoire pour homicide par conjoint depuis près d'un an, Cédric Jubillar a dénoncé les conditions de sa détention. Dans un discours qui n'est pas toujours cohérent, il s'est insurgé contre sa situation auprès du psychiatre venu pour étudier son profil complexe.

Cédric Jubillar est le suspect numéro 1 dans la disparition de son épouse Delphine, survenue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Marié depuis 2013 avec l'infirmière du Tarn, père de leurs deux enfants Louis et Elyah, il est le dernier à l'avoir vue vivante. Au mois de juin 2021, il a été mis en détention provisoire pour homicide par conjoint au sein de la maison d'arrêt de Toulouse-Seysses, la justice estimant avoir suffisamment d'éléments à sa charge. Les avocats du peintre-plaquiste estiment quant à eux que cette situation est abusive puisqu'il n'y a aucun aveu ni aucun corps qui a été retrouvé. Dans son entretien avec un psychiatre en prison, l'artisan a accusé les surveillants pénitentiaires de "vouloir le pousser au suicide".

Au mois d'avril 2022, l'expertise psychiatrique de Cédric Jubillar a été versée au dossier judiciaire et Le Parisien en a obtenu des extraits. Cette entrevue, qui s'est déroulée en deux fois, permet de dessiner un portrait précis de l'homme accusé de la disparition de sa femme, dominé par l'égocentrisme, l'immaturité et les addictions - aux jeux en ligne et au cannabis. Il profite de son côté de cette rencontre pour se plaindre de ses conditions de détention. Il a ainsi affirmé que les surveillants sont "injustes et méprisants". "Ils vont me pousser au suicide", a-t-il ajouté, évoquant les contrôles qui sont effectués la nuit, lumière allumée. Addict au cannabis, il doit aussi supporter la brutalité du sevrage. En effet, il affirme se battre mentalement contre le manque de THC (le principe actif du cannabis) : "Tout se passe dans la tête, il faut se fixer des objectifs, c'est le mental, il faut garder la tête haute..."

Durant son deuxième entretien qui a eu lieu quelques mois après le premier, Cédric Jubillar a de nouveau poussé un cri d'alerte concernant sa situation en prison en ciblant notamment le fait d'être dans le quartier d'isolement. Une injustice selon lui : "Je ne suis pas un violeur, une balance, un homosexuel... Je suis un criminel comme les autres." Des déclarations surprenantes de la part d'un homme qui clame son innocence depuis le début de son incarcération. Le 18 juin prochain, le juge des libertés et de la détention fera savoir sa décision sur le statut de ce présumé coupable.

Cédric Jubillar reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'au jugement définitif de cette affaire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image