Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Elsa Fayer (Qui veut épouser...) : 'Mes jumelles, une belle surprise de la vie'

Elsa Fayer (Qui veut épouser...) : 'Mes jumelles, une belle surprise de la vie'
Elsa Fayer anime depuis le 2 novembre 2012 la saison 2 de Qui veut épouser mon fils ? sur TF1.
Elsa Fayer anime depuis le 2 novembre 2012 la saison 2 de Qui veut épouser mon fils ? sur TF1.

Arrivée sur TF1 en 2010 aux commandes de l'émission Qui veut épouser mon fils, la charmante Elsa Fayer a bien survécu à la première salve de tanguys, d'aspirantes brus et de belles-(mères) poules ou pas débarqués sur la Une, et fait son retour depuis le 2 novembre avec une saison 2 qui promet déjà de sacrés phénomènes.

Bientôt âgée de 38 ans, l'ancienne enfant-chroniqueuse auprès de Karen Cheryl dans l'émission des années 1980 Vitamine n'est ni dans la peau d'une femme à marier, ni dans celle d'une potentielle belle-mère. En revanche, elle est pleinement maman, et en parle avec beaucoup de sincérité au site Purefamille.com.

Mère d'Ambre, une adolescente de 13 ans, et des jumelles Liv et Emy, âgée de 2 ans et nées d'une autre relation, Elsa Fayer a forcément un regard relativement distancié sur les binômes protagonistes de Qui veut épouser mon fils ? 2, et pour cause : "Je n'ai pas de fils... Ca a l'air d'être le Saint-Graal !, note-t-elle. Peut-être que, si un jour j'ai un garçon, je vais voir les choses d'une autre façon !" En attendant, elle marque sa différence avec ces mères-poules qu'elle côtoie pour l'émission : "Je me retrouve dans l'amour de ces mères pour leur enfant mais pas du tout dans l'aspect intrusif de leur relation. Je n'ai pas une relation aussi excessive avec mes enfants. Ils sont toute ma vie, je suis très présente pour eux, mais je ne veux pas non plus les empêcher de vivre leur vie. Je ne suis pas intrusive. Je donne les règles mais j'aime bien aussi pouvoir faire confiance. Je sais que je ne déciderai pas du petit copain, de leur manière de vivre..." D'autant que c'est encore un peu tôt, pour le moment.

L'animatrice, qui affiche une ligne parfaite à l'approche de la quarantaine et après deux grossesses, se souvient combien le tournage de la première saison de Qui veut épouser mon fils ? avait été éprouvant : elle était enceinte de ses jumelles et avait travaillé jusqu'au 7e mois. Et si la grossesse n'est vraiment pas une partie de plaisir pour elle ("j'ai tendance à grossir de manière spectaculaire pendant la grossesse, on dirait le monstre de Tasmanie !"), cette aînée d'une fratrie de quatre envisage pourtant d'agrandir encore la famille : "Je me dis que je serai bien contente quand je serai vieille d'avoir tous mes enfants et mes petits enfants autour de moi. J'envisage d'ailleurs d'en avoir d'autres si je le peux !" Et à la lire, évoquant son quotidien à la maison, entre les bains, les repas et l'organisation, qu'elle parvient à équilibrer avec son activité professionnelle, on se dit qu'elle a trouvé la bonne formule. "Et puis heureusement, j'ai aussi un mari qui m'aide beaucoup !", se doit-elle d'ajouter.

Interrogée sur l'ambiance très filles qui doit régner chez elle, Elsa Fayer répond avec franchise et humour : "Il parait que c'est le père qui donne le sexe. Moi, j'ai changé de papa entre les deux grossesses et j'ai pourtant encore eu des filles. Je dois flairer les géniteurs de filles !" Mais tout espoir d'avoir un petit garçon n'est pas perdu : sa propre mère a dû attendre son quatrième enfant pour être exaucée : "Je me souviens même que, quand ma cadette est née, ma mère ne voulait pas la voir. C'était un drame ! Heureusement, elle a fini pas avoir un garçon... Moi, je suis très contente d'avoir des filles mais j'adorerais avoir un petit garçon !"

Comblée par ses filles, la jeune femme se souvient de sa surprise lorsqu'elle a appris qu'elle était enceinte de jumelles : "Mes jumelles ont été une belle surprise de la vie ! Je ne m'étais jamais imaginée être maman de jumeaux, je ne me suis jamais projetée dans ce rôle. Avant d'être enceinte, j'étais fascinée par les mamans qui en avaient (...) Mon mari avait des antécédents de jumeaux dans sa famille et finalement ça nous est aussi arrivé... Lorsque le gynécologue m'a annoncé que j'attendais deux bébés, j'ai été prise d'un énorme fou-rire. C'était certainement un rire nerveux car, au fond, cela m'angoissait, je n'en revenais pas !" Maintenant, Emy et Liv ont grandi, et leur maman poursuit son apprentissage au fil du temps : "Déjà, physiquement, elles ne se ressemblent pas du tout, même pas comme deux soeurs. Au niveau du tempérament, j'ai aussi deux modèles différents. L'une est douce et patiente tandis que l'autre a sûrement pris un peu plus de moi car c'est une vraie boule de nerfs ! J'ai vite compris que les jumeaux étaient acquis l'un à l'autre, ils n'ont donc pas besoin de tout faire ensemble."

Avec Ambre, la grande, c'est autre chose pour cette mère qui se définit comme stricte : "Elle est en pleine crise d'adolescence et n'hésites pas à me dire : " maman, t'es relou ! "."

Retrouvez en intégralité les confidences d'Elsa Fayer maman sur le site Purefamille.com.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image