Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Étienne Daho : Son "crash salutaire" en pleine Dahomania

Etienne Daho - 16e soirée Sidaction dans la salle de réception du Pavillon d'Armenonville à Paris, le 26 janvier 2018. © Olivier Borde/Bestimage
12 photos
Lancer le diaporama
Etienne Daho - 16e soirée Sidaction dans la salle de réception du Pavillon d'Armenonville à Paris, le 26 janvier 2018. © Olivier Borde/Bestimage
Dans un documentaire inédit, Étienne Daho revient sur quarante ans de carrière. Ses débuts confidentiels, la Dahomania qui a failli lui brûler les ailes et sa résurrection... L'interprète d'un Week-end à Rome mène l'une des plus belles carrières de la pop française.

Étienne Daho fait l'objet d'un grand documentaire. Daho par Daho est écrit par Christophe Conte, déjà auteur d'une grande biographie du chanteur, et réalisé par Sylvain Bergère. L'artiste de 63 ans s'y raconte à travers ses douze albums et dévoile des images inédites de l'enregistrement de son plus récent, Blitz, et des répétitions de sa dernière tournée. Pour le supplément Télé de L'Obs, Daho revient sur son "crash" en pleine Dahomania...

Après Mythomane (1981), un premier album confidentiel, Étienne Daho se voit offrir la possibilité d'enregistrer une suite. La Notte, la notte, avec sa pochette culte signée Pierre et Gilles et son Week-end à Rome, paraît en 1984. L'année suivante, le EP Tombé pour la France propulse définitivement son auteur dans la stratosphère. "En une semaine, je suis devenu célèbre. (...) Je me suis retrouvé à signer des autographes. Ma vie a basculé. C'était une expérience démente."

Le boy Daho

Une machine énorme se met en marche. Une machine qu'il faut nourrir de chansons, de concerts et d'apparitions télé. Ce rythme dingue l'épuise, d'autant qu'il s'accompagne de toutes sortes d'excès. "J'étais très fatigué, se souvient Daho. Je travaillais tout le temps, je vendais énormément de disques, je faisais des excès... Un jour, j'ai failli sauter par la fenêtre de l'hôtel Chateau Marmont à Los Angeles. Je vivais très mal cette surmédiatisation. J'ai alors pris conscience que j'étais en train de perdre de vue ce pour quoi j'avais fait ce métier. Je ne voulais pas être un 'poster boy'. J'avais l'ambition d'écrire de meilleures chansons. Ce 'crash' a été salutaire. Mes disques ultérieurs sont bien plus inspirés, plus intenses, plus vrai. Après être parti à Londres pendant quelques années, j'ai publié Eden. Un album qui, avec Blitz, reste, pour moi, le meilleur, celui dans lequel je me retrouve le plus."

Juste avant la sortie d'Eden en 1996, Étienne Daho est victime d'une rumeur. On le dit malade du sida. Il s'en échappe à Londres où il devient premier des charts avec l'EP Reserection en collaboration avec Saint Étienne. On le croit mort à Paris, alors qu'il chante dans Top of the Pops sur la BBC. "Je suis passé entre les mailles du filet, mais de nombreuses personnes autour de moi n'avaient pas eu cette chance. Par respect pour elles, je ne me voyais pas prendre un clairon pour annoncer que j'étais séronégatif. Jamais je n'aurais fait une chose pareille", confiait-il dans le magazine Numéro en février 2018.

Résurrection

L'album Eden en a souffert : "Quand le disque est sorti, poursuit son auteur dans L'Obs, il n'a pas eu l'écoute qu'il méritait. La critique était obsédée par les rumeurs de maladie et de mort à mon sujet. Cela m'a rendu dingue que ma musique soit éclipsée." À la fin de l'année, Étienne Daho publiera une nouvelle version de cet album, culte pour beaucoup de ses admirateurs, et il le chantera en intégralité sur scène lors d'une nouvelle tournée. Il passera le 11 novembre à la Philharmonie de Paris et même aux Transmusicales de Rennes, le festival où il est né en 1979. "Cette tournée est, pour moi, comme une réparation", conclut l'artiste.

EdenDahoTour - fin 2019 dans toute la France.
EdenDahoTour - fin 2019 dans toute la France.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel