Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Eurovision : L'Azerbaïdjan gagnant, Amaury Vassili dans les choux !

Eldar et Nigar célèbrent leur victoire en finale de l'Eurovision, le samedi 14 mai 2011 à Düsseldorf (Allemagne).
20 photos
Lancer le diaporama
Eldar et Nigar célèbrent leur victoire en finale de l'Eurovision, le samedi 14 mai 2011 à Düsseldorf (Allemagne).
Réactualisation : Chaque année, l'Eurovision est l'assurance pour France 3 d'être compétitif face à une concurrence féroce, le samedi soir. Cette 56e édition du concours n'a pas fait exception à la règle. Avec plus de 4,9 millions de téléspectateurs (20,9% de part de marché), la chaîne fait quasiment jeu égal avec France 2 qui proposait un match de prestige, la rencontre PSG-Lille en finale de la Coupe de France (4,8 millions de footeux). L'excellente pub dont a profité Amaury Vassili a donc fait son petit effet sur les audiences. Pour l'Eurovision, c'est mieux que l'année dernière puisque l'élection n'avait été suivie que par 3,9 millions de fidèles, mais moins bien qu'en 2009 où France 3 avait tout balayé sur son passage avec 5,7 millions de téléspectateurs, c'était Patricia Kaas qui nous représentait. Revoyez la prestation live du candidat français dans notre player vidéo !

Article du dimanche 15 mai à 00h35 :

En dépit d'une performance hors norme, Amaury Vassili n'a visiblement pas convaincu les jurés européens avec le titre Sognu... Les bookmakers le donnaient gagnant, pourtant il n'hérite que de la 15e place, cumulant 82 points à l'issue du vote. On remercie la Grèce et la Belgique, qui ont offert leurs douze points à la France, tandis que l'Espagne nous a gratifiés de dix points.

C'est l'Azerbaïdjan qui sort grand vainqueur de ce 56e concours de l'Eurovision, trois ans après sa première participation au concours. Le titre Running Scared, interprété par le duo Eldar & Nigar (membre du duo Ell & Nikki), est le morceau qui a remporté le plus de suffrages, avec un total de 221 points. On se souviendra du bras de fer interminable entre l'Azerbaïdjan, l'Italie, l'Ukraine et la Suède pour la première place, tout au long de la révélation des votes. Italie (189pts) et Suède (185 pts) arrivent respectivement à la deuxième et troisième place du podium.

Laurent Boyer, animateur aux côtés de Catherine Lara, s'est notamment étonné de votes de la Macedoine en faveur d'ex-pays de l'URSS, tandis que des pays tels que l'Islande ont privilégié certains de leurs voisins. Des votes qualifiés de "surprenants" (pour ne pas dire plus !) par le duo d'animateurs. Dans le même genre, la Slovaquie et Azerbaïdjan attribuent chacun leurs douze points à l'Ukraine. Toujours plus loin, toujours plus fort : la Slovénie offre à Serbie, et à la Bosnie-Herzégovine, respectivement dix et douze points. Ça commence à devenir suspect ! De quoi nous questionner : les affinités entre pays ont-elle été privilégiées aux performances des artistes ? Evidemment !

Une question persiste : que faut-il faire pour séduire nos amis européens ? Le son rock des Fatals Picards (2007) n'a guère plus emballé... Celui, plus alternatif, de Sébastien Tellier (2008) ne fut même pas salué. La star mondiale Patricia Kaas ne fut même pas consacrée (2009)... Pas plus que Jessy Matador (2010), passé quasiment inaperçu. Et voilà que même le lyrique ne récolte que de l'indifférence... En témoigne l'enthousiasme quasi-orgasmique de Laurent Boyer dès que la France héritait d'un ou deux points au détour d'un vote... Que doit-on sortir de notre chapeau pour faire mouche ?

Quand on pense que Pierre Sled avait annoncé une victoire et même demandé à Bertrand Delanoë, maire de Paris, de bloquer les Champs-Elysées en vue d'une invasion spontanée du public français, on en est loin.

Allez, on y croit... Et on attend patiemment l'année prochaine pour envahir les Champs !

Joachim Ohnona
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel