Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Familles nombreuses, la vie en XXL : Les Gayat cibles de cyberharcèlement, la justice saisie

11 photos
Voir 11 photos
Pas facile tous les jours de s'adapter aux réseaux sociaux et à leurs mauvais côtés. La famille Gayat, star de l'émission "Familles nombreuses, la vie en XXL" sur TF1, l'a constaté et a confié être victime de cyberharcèlement.

Ils sont depuis le lancement de l'émission, l'une des familles stars de Familles nombreuses, la vie en XXL (TF1). Regardés chaque soir par des millions de téléspectateurs, Olivier et Soukdavone Gayat ouvrent les portes de leur quotidien hors du commun avec leurs neuf enfants, âgés entre 4 et 26 ans, Mathieu, Olivia, Téo, Chloé, Elsa, Alicia, Rudy, Nolane et Jade. La joyeuse tribu rencontre également beaucoup de succès sur les réseaux sociaux. Un succès qu'ils ont décidé de fructifier grâce aux placement de produits. Olivia, l'une des aînées, a d'ailleurs récemment confié que ce projet familial rapportait gros, de 5 000 euros à 20 000 euros par mois.

Mais la notoriété a ses travers et les Gayat n'y échappent pas. Ils font notamment régulièrement face à de lourdes critiques et même à du harcèlement. La maman Soukdavone a donc annoncé prendre des mesures radicales en saisissant la justice. Mardi 8 juin 2021, sur Instagram, elle a demandé à ses abonnés de se joindre à son combat. "Avec l'accord de mon avocat, vous pouvez signaler le groupe 'Anti haters, aimez les familles nombreuses' sur Facebook qui a été piraté, ainsi que la page 'Familles nombreuses XXL, leur quotidien'". Et de poursuivre : "Ça s'appelle du cyberharcèlement, il faut vraiment stopper toute cette haine envers les familles nombreuses. (...) Il faut vraiment que ces deux comptes sur Facebook soient bloqués définitivement. Moi, je dis stop au cyberharcèlement."

Nul doute que les Gayat restent unis malgré tous ces désagréments, comme ils l'ont toujours fait, notamment à l'époque où le père, Olivier, rencontrait de lourds ennuis avec la justice. "J'ai connu des gardes à vue, j'ai commis des cambriolages, je suis tombé pour recel d'armes mais plutôt que d'aller en prison, je faisais des travaux d'intérêt général. Pendant dix ans, j'ai fait des conneries... J'ai vraiment pris conscience qu'il fallait que j'arrête tout quand les enfants ont failli nous être retirés", a-t-il avoué en 2013 au Berry Républicain.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image