Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Familles nombreuses, la vie en XXL : Un candidat déjà condamné pour cambriolages et recel d'armes

Familles nombreuses, la vie en XXL : Un candidat déjà condamné pour cambriolages et recel d'armes
Par Liane Lazaar Rédactrice
Liane Lazaar est rédactrice web rattachée au pôle TV de Purepeople.com. Elle connaît autant le parcours de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 que les derniers rebondissements des candidats de télé-réalité et a un goût prononcé pour les histoires de coeur.
9 photos
Olivier Gayat est l'une des stars de l'émission "Familles nombreuses, la vie en XXL" sur TF1. Père aimant et très sympathique d'une tribu de neuf enfants, il est alors difficile d'imaginer qu'il détient un lourd passé judiciaire. Pourtant, il n'était effectivement pas un enfant de choeur.

En novembre 2020, TF1 a lancé sa nouvelle émission de télé-réalité : Familles nombreuses, la vie en XXL. Parmi les sept familles dont le quotidien exceptionnel et suivi figurent les Gayat. Au fil des épisodes, cette véritable tribu de neuf enfants âgés entre 4 et 26 ans est devenue l'une des stars de l'émission. Sur les réseaux sociaux, la maman Soukdavone, le papa Olivier et leurs enfants Mathieu, Olivia, Téo, Chloé, Elsa, Alicia, Rudy, Nolane et Jade rencontrent également beaucoup de succès. Il leur est même aujourd'hui possible de vivre de leurs placements de produits, lesquels leur rapportent entre 5 000 euros et 20 000 euros par mois.

Une réussite que n'avait pas vu venir Olivier Gayat. Et pour cause, le peintre en bâtiment n'a pas eu la vie facile avant de fonder sa grande famille. Il a notamment passé une bonne partie de sa jeunesse en foyers, et dès l'âge de sept ans. Lui et ses frères et soeurs avaient été retirés de leur domicile familial en raison des maltraitances causées par leurs parents. À l'adolescence, Olivier est par la suite devenu un petit délinquant. "Quand j'ai eu 14-15 ans, j'ai mal tourné. J'ai connu des gardes à vue, j'ai commis des cambriolages, je suis tombé pour recel d'armes mais plutôt que d'aller en prison, je faisais des travaux d'intérêt général. Pendant dix ans, j'ai fait des conneries...", a-t-il avoué en 2013 au Berry Républicain.

À la même époque, Olivier Gayat a fait la connaissance de sa femme Soukdavone et il a très vite su qu'il voulait avoir une ribambelle de bébés avec elle. "J'ai grandi dans les foyers, en manque d'un papa et d'une maman. J'avais beaucoup d'amour à donner et je rêvais de construire ma belle et grande famille. Avec Souk, nous nous sommes rencontrés à l'âge de 15 ans. Je lui ai tout de suite partagé mon envie d'avoir beaucoup d'enfants", a-t-il déjà raconté pour TF1.

Le chef de famille n'aura toutefois mis fin à ses actes de malfaiteurs qu'après les naissances de ses trois premiers enfants. "J'ai vraiment pris conscience qu'il fallait que j'arrête tout quand les enfants ont failli nous être retirés", avait-il encore confié au Berry Républicain.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image