Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Flavie Flament violée à 13 ans: Comment ses fils ont réagi en apprenant le drame

Flavie Flament violée à 13 ans: Comment ses fils ont réagi en apprenant le drame
Par Hiba Semali Rédactrice
Rattachée à la rubrique télé, Hiba Semali se consacre au petit écran. The Voice, Koh-Lanta, Top Chef, Secret Story, Star Academy ou encore Les Marseillais n'ont aucun secret pour elle.
L'animatrice se livre dans les pages de "Paris Match".

En octobre 2016, Flavie Flament faisait une terrible révélation : à 13 ans, elle avait été violée par un célèbre photographe. Dans son livre baptisé La consolation, l'animatrice de 43 ans raconte cet épisode douloureux, et, alors que plusieurs femmes disent avoir vécu les mêmes abus, nomme pour la première fois son agresseur, David Hamilton. Après avoir fermement nié les faits, le photographe s'est suicidé. Un an après s'être exprimée pour la première fois, Flavie Flament se confie de nouveau auprès de nos confrères de Paris Match. L'ex-femme de Benjamin Castaldi, qui n'a plus de contact avec sa mère, évoque sa relation avec ses fils, Antoine Flament (21 ans) et Enzo Castaldi (13 ans). Si le plus jeune est en plein cursus scolaire, l'aîné a quant à lui déjà choisi sa voie. Antoine est photographe... comme David Hamilton.

"Il ignorait mon histoire", tient-elle alors à préciser. Le jeune photographe, qui a pris son envol dès la majorité pour s'installer tout près de chez ses parents, a "été d'un soutien fabuleux tout en restant à sa place, dans sa vie". "C'était essentiel", estime Flavie Flament. D'ailleurs, elle confie avoir "très vite eu envie de poser pour lui" et "adorer cela". "Ce qu'il saisit de moi est unique et vrai, poursuit-elle. Il démarre. Il a du talent, une âme délicate, et c'est une belle personne."

Je suis enfin heureuse et apaisée

Antoine n'a pas été le seul soutien de Flavie Flament à la maison. Enzo, dont elle se dit "très proche" a également su l'apaiser "de façon très saine". "Tous les deux ont tiré plusieurs enseignement de toute cette affaire : on peut se relever du pire, il est de beaux combats qui valent la peine d'être menés, et la femme doit être respectée", se félicite-t-elle. De son côté, Flavie Flament avoue avoir réussi à tenir le coup grâce à Antoine et Enzo. "La présence de mes enfants m'a préservée de bien des choses, confie-t-elle. Je me devais de prendre soin de moi pour prendre soin d'eux. Il n'était pas question de rester engluée dans mes douleurs, de leur faire subir ce que je subissais."

En plus du soutien indéfectible de ses deux garçons, l'animatrice révèle être épaulée par son amoureux, "conseil en immobilier commercial" : "Je vis depuis quatre ans avec mon fiancé, qui est d'un soutien extraordinaire." Mais, surtout, avoir écrit noir sur blanc ce qui la rongeait l'a beaucoup aidée. "Je suis enfin à ma place. Heureuse, apaisée. Depuis la sortie de mon livre, je me sens soutenue aussi bien par mes proches que par les gens croisés dans la rue, par les politiques qui entendent enfin notre combat, par les journalistes qui veulent faire avancer la cause. Un soutien très réparateur. Je me suis délestée d'un secret bien trop lourd à porter. Quel soulagement que de libérer sa parole !", déclare-t-elle.

Désormais, Flavie Flament poursuit son combat visant à allonger le délai de prescription des viols sur mineur, le passant de 20 ans à 30 ans. Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, a annoncé qu'elle présenterait l'an prochain un projet de loi à ce sujet. Une "première grande satisfaction" pour l'animatrice.

Une interview à retrouver en intégralité dans le magazine Paris Match, en kiosques ce jeudi 26 octobre 2017.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image