Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Gérard Louvin "broyé" et "dévasté" par la plainte pour viols sur mineur : ses avocats témoignent

10 photos
Lancer le diaporama
Les avocats de Gérard Louvin étaient présents sur le plateau de "Touche pas à mon poste" (C8), lundi 25 janvier 2021, pour évoquer l'affaire au coeur de laquelle le producteur et son mari Daniel sont embourbés. Ils ont notamment confié que tous deux sont "dévastés".

Gérard Louvin est dans la tourmente. Lundi 25 janvier 2021, Le Monde a révélé à travers un long article que son neveu Olivier avait déposé plainte le 8 janvier dernier auprès du procureur de Paris contre son oncle et son mari Daniel Moyne, pour des faits de viols et complicité de viols par ascendant dont il aurait été victime lorsqu'il était mineur. Invités dans Touche pas à mon poste le jour-même, les avocats du producteur de 74 ans ont témoigné.

Gérard Louvin et son époux sont visés par une plainte pour "viols sur mineur de moins de 15 ans par ascendant", "complicité de viols sur mineur de moins de 15 ans par ascendant" et "corruption de mineurs" pour des faits qui seraient survenus quand Olivier avait "10-11ans". L'homme qui a aujourd'hui 48 ans dit avoir été victime de "nombreux actes d'agression sexuelle qui se sont aggravés jusqu'à l'âge de 14 ans". Selon la plainte, il a "dans un premier temps été victime de caresses et de masturbations. Puis, il aurait été victime d'abus plus graves puisqu'il affirme avoir été obligé de pratiquer des fellations sur la personne de Daniel Moyne". Une situation qui l'a "détruit".

Gérard Louvin et Daniel Moyne auraient été entendus fin 2015, en audition libre. La procédure aurait été classée sans suite le 5 septembre 2016 par le parquet de Paris, pour cause de prescription. Très vite, les principaux intéressés ont tout nié en bloc et ont assuré qu'ils étaient victimes d'un chantage. "Ils sont consternés par la violence de telles accusations qu'ils réfutent complètement", a déclaré Me Céline Bekerman dans TPMP. Elle a ensuite rappelé qu'ils étaient "présumés innocents" et qu'il ne fallait pas l'oublier.

"Gérard Louvin est tombé de sa chaise. Dans cette affaire, Gérard Louvin aimait son neveu, il est broyé", a-t-elle poursuivi. Cyril Hanouna a demandé comment Le producteur et son époux se sentaient. "Ils sont dévastés et abasourdis. Ils nous demandent de porter cette parole qu'on porte dans les médias et pour dire que ce n'est pas vrai", a déclaré le second avocat Me Christophe Aleya. Les avocats ont également dénoncé un chantage "à 700 000 euros", puisque le plaignant aurait demandé cette somme.

Gérard Louvin compte déposer plainte pour "tentative d'extorsions de fonds, chantage tout ça. Il faut qu'on détermine ça", a précisé Céline Bekerman. "Et pour dénonciation calomnieuse pour l'article de ce matin", a ajouté son confrère.

Gérard Louvin et Daniel Moyne restent présumés innocents des faits qui leur sont reprochés jusqu'à une éventuelle condamnation.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image