Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Gims : Il retrouve son premier amour et se lance dans un business improbable

13 photos
Voir 13 photos
Avant la musique, Gims rêvait de percer... grâce au dessin ! Il retrouve ce premier amour grâce à une cristallerie lorraine. Le chanteur s'est associé à Daum pour créer un objet de décoration, vendu 20 000 euros.

Depuis ses débuts en 2002, Gims a vendu plusieurs millions d'albums, possède une discographie de tubes et s'est produit lors de concerts d'anthologie (dont celui au Stade de France) ! Pourtant, la musique n'est pas son premier amour. Le rappeur a une autre passion insoupçonnée et la dévoile à ses fans...

Avant la chanson, Gims est surtout un amoureux de dessin. Il a fait parler son talent en s'associant à la cristallerie lorraine Daum, pour la conception d'un vase. L'interprète de l'album Le Fléau (sorti le 4 décembre 2020 et certifié disque de platine) a présenté son oeuvre sur Instagram. Elle est intitulée Origine.

"Mon premier amour le dessin...merci @daumofficiel", écrit Gims en légende de sa publication. Le vase produit en 8 modèles et vendu 20 000 euros pièce a séduit ses abonnés, dont fait partie la chanteuse Nadiya. "Sublime", a-t-elle commenté.

Le lancement de l'objet de décoration est le fruit d'un an de travaux, qui ont commencé début 2020. "Avec Gims, on a une connaissance en commun. Il a exprimé un réel intérêt de connaître l'histoire de notre cristallerie lorraine et de ses techniques, a expliqué au Parisien Vanessa Sitbon, la directrice de la communication de Daum. Après ce rendez-vous, il a dessiné immédiatement un vase. Il s'attendait à ce que l'on apporte des retouches. Mais ce dessin était tellement technique que l'on en était estomaqué."

Dans Gims, le film sur son parcours sorti sur Netflix, l'artiste éponyme parle de son rapport au dessin. "Quand tu dessines, c'est une sensation de liberté. Je m'évade beaucoup avec le dessin. À la base, je suis en école d'art, je veux faire du dessin, je veux vivre à Tokyo... Je me disais : 'Je veux faire du dessin, je veux m'en sortir par là'", explique le grand frère dans les premières séquences du documentaire. Filmé en famille à son domicile, à Marrakech, Gims esquisse les portraits des personnages de son manga, Devil's Relics, sorti en 2019.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image