Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Grégoire et la mort de ses frères : "Ils sont partis beaucoup trop tôt..."

Grégoire et la mort de ses frères : "Ils sont partis beaucoup trop tôt..."
Le chanteur pense à ses frères disparus...

Le 24 novembre 2017, Grégoire sortait son nouvel album intitulé À écouter d'urgence. Interrogé par nos confrères de Gala à cette occasion, le chanteur de 38 ans a accepté de parler de son succès grandissant – il est notamment devenu l'un des piliers des Enfoirés – mais aussi de l'absence de deux de ses frères aînés décédés à l'âge de 33 ans.

Questionné sur la satisfaction qu'il peut ressentir aujourd'hui d'avoir réussi là où son grand frère Ludovic (lui aussi musicien) avait échoué avant lui, le compagnon d'Éléonore et papa de Paul (5 ans) et Léopoldine (3 ans) a fait preuve d'introspection : "J'y pense souvent. Pour certaines personnes, la peur de réussir ou de l'échec peut paralyser. Voilà comment je m'explique l'errance et la vie de bohème de Ludovic. Il était l'aîné d'une fratrie de quatre garçons, il a essuyé les plâtres. Nicolas, tous aussi intello-artiste, est également décédé à 33 ans. Ils sont partis beaucoup trop tôt. Quand j'ai dit à mes parents que je voulais devenir chanteur, vous comprendrez qu'ils aient été réticents."

Et l'artiste de poursuivre sur son parcours après ce lourd passif : "J'ai pris le contre-pied de mes aînés, j'ai étudié afin d'avoir la liberté de faire par la suite ce que je voudrais. Avec ma réussite, comme vous dites, je rends hommage à mes frères. Je me souviendrai toujours de la phrase d'une amie le jour de l'enterrement de Ludo : 'Aujourd'hui est peut-être le premier jour de ta vie.'"

Une interview à retrouver en intégralité dans le magazine Gala, actuellement en kiosque.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image