Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Hélène de Fougerolles, ces mots durs sur l'autisme de sa fille : "Le plus difficile c'est qu'elle a tout entendu"

Hélène de Fougerolles, ces mots durs sur l'autisme de sa fille : "Le plus difficile c'est qu'elle a tout entendu"
Par Camille Dubois Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur
13 photos
Invitée de "C à vous" (France 5) à l'occasion de la sortie de son livre sur le sujet de l'autisme, Hélène de Fougerolles a évoqué sa fille Shana (bientôt 18 ans). L'actrice reste marquée par la froideur des médecins à son encontre, ayant parfois des mots blessants et réducteurs.

À l'occasion de la sortie de son livre, T'inquiètes pas maman, ça va aller (ed. Fayard) Hélène de Fougerolles était l'invitée de C à Vous (France 5). Face à Anne-Elisabeth Lemoine, l'actrice de 47 ans a expliqué que le corps médical pouvait parfois être blessant avec des propos "réducteurs" à l'encontre de sa fille Shana (bientôt 18 ans), atteinte d'autisme, comme d'autres enfants souffrant de la même condition.

"On ne va parler que des problèmes, que de ce qu'il ne va pas et on ne voit pas la beauté de ces personnes là. Ce sont des enfants, mais ma fille commence à être grande. Elle est super", explique Hélène de Fougerolles. Par exemple on a pu lui dire : "Si votre enfant ne parle pas à 5 ans, elle ne parlera jamais", "Elle va devenir schizophrène à l'adolescence". "Votre fille est foutue", lui a même assuré un délicat pédiatre neurologue.

"C'est très difficile pour les parents de devoir encaisser certaines façons de faire des paroles, c'est nos enfants, c'est hyper dur (...) Le plus difficile c'est qu'elle a tout entendu, mais elle encaisse beaucoup mieux que moi. C'est souvent elle qui me console. Ces personnes n'ont pas fait ça par pure méchanceté mais sûrement par maladresse, par manque d'empathie, par manque de bienveillance. Il y a peut-être maintenant une autre façon de faire", nuance la comédienne. Hélène de Fougerolles a ensuite expliqué être entrée dans une sorte de "déni", puisque sa fille était en excellente santé, mais que cadre extérieur et notamment la scolarité n'étaient pas faits pour elle.

Pourtant, Shana ne fermait pas les yeux, même quand elle dormait, prenait soin "de ne pas dépasser les lignes sur le passage piéton" et "papotait avec des créatures imaginaires sur son épaule". Hélène de Fougerolles explique être entrée dans le déni en se heurtant à un monde médical et scolaire "froid". "On voulait lui faire faire tous les diagnostics, mais aussi des tests hormonaux, des piqûres mais aussi des journées entières dans des hôpitaux, mais en fait ma fille allait super bien", déplore Hélène de Fougerolles. Celle qui s'est parfois considérée comme une "mauvaise mère" a désormais une relation épanouie avec sa fille Shana, qu'elle partage avec son ex-mari, le producteur Éric Hubert.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image