Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Igor et Grichka Bogdanov accusés d'escroquerie : nouvelles explications

Igor Bogdanov et son frère Grichka lors de la générale de la pièce "Les fantômes de la rue papillon" au théâtre de la Bruyère à Paris, le 23 novembre 2017. © Guirec Coadic/Bestimage
8 photos
Lancer le diaporama
Igor Bogdanov et son frère Grichka lors de la générale de la pièce "Les fantômes de la rue papillon" au théâtre de la Bruyère à Paris, le 23 novembre 2017. © Guirec Coadic/Bestimage
Le 5 juin 2020, le parquet de Paris a annoncé, à l'AFP, le renvoi des jumeaux Igor et Grichka Bogdanov devant le tribunal correctionnel. Les frères de 70 ans, qui seront jugés pour "escroquerie sur personne vulnérable" ont choisi de livrer leur version de l'affaire au "Parisien".

En juin 2018, Igor et Grichka Bogdanov ont été mis en examen pour "escroquerie sur personne vulnérable" et "tentative d'escroquerie". À l'époque, les jumeaux de 70 ans, scientifiques décriés, animateurs et auteurs de plusieurs ouvrages, avaient nié les faits et répliqué, alors qu'ils sont accusés d'avoir escroqué un certain Cyrille P., âgé de 53 ans et producteur de cinéma qui s'est suicidé en 2018. Ils auraient tenté de spolier le millionnaire dépressif pour régler leurs déboires financiers et relancer Temps X, l'émission de science-fiction qui les a rendus célèbres dans les années 80. Le Parisien avait alors révélé que le montant de l'escroquerie supposée se situait entre 800 000 et 1 million d'euros. Interrogé par le quotidien, Grichka s'était expliqué en leur nom : "Nous n'en avons pas touché un seul. Nous sommes victimes d'une réalité parallèle. Nous avons rencontré Cyrille P. dans le cadre d'un projet de film, à l'automne 2017, auquel nous collaborions aux côtés de Robert Hossein, et dont Cyrille était le producteur."

Leur affaire a connu une nouvelle avancée, révélée par le parquet de Paris le 5 juin 2020. Et cette avancée n'est pas en leur faveur. Le parquet a demandé leur renvoi en correctionnelle. Il revient désormais au juge d'instruction de décider ou non d'un procès contre les jumeaux de 70 ans et un fils de diplomate franco-congolais, Tanguy Ifoku, que le parquet veut voir juger ensemble pour "escroquerie sur personne vulnérable".

Dans son réquisitoire du 26 mars, consulté par l'AFP, le parquet accuse les jumeaux d'avoir placé Cyrille P. "sous emprise" pour l'entraîner dans des "projets chimériques". Cet ancien hôtelier fortuné, atteint d'une psychose maniaco-dépressive, s'est suicidé depuis les falaises d'Étretat, le 31 août 2018, au plus fort de l'enquête. "Je suis en grande souffrance, trop c'est trop. (...) Ils m'ont fait croire monts et merveilles", avait-il dit aux policiers peu avant son geste.

Igor et Grichka Bogdanov "contestent toute escroquerie envers leur ami, il n'y a pas eu d'enrichissement", avaient réagi leurs avocats, Me Édouard de Lamaze et Éric Morain, après la révélation de leur renvoi en correctionnelle. Ces conseils dénoncent une instruction "précipitée" et ciblent M. Ifoku, "responsable" de l'escroquerie à leurs yeux et "désormais en fuite", car la justice lui "a remis son passeport". M. Ifoku est visé par un mandat d'arrêt depuis décembre.

Nous n'avions pas besoin de lui pour faire avancer nos affaires

Dans un nouvel entretien accordé au Parisien, Grichka et Igor Bogdanov déclarent que sa volonté et celle de son jumeau de relancer Temps X était antérieure à leur rencontre avec Cyrille P. en novembre 2017. "Au début de cette année-là, nous avions déjà eu des discussions avancées avec Google pour une chaîne YouTube, raconte Grichka Bogdanov. C'est Cyrille qui a voulu se joindre à nous. Nous n'avions pas besoin de lui pour faire avancer nos affaires."

En janvier 2018, deux chèques – "de caution" selon les Bogdanov – ont été signés par Cyrille P. et l'un d'entre eux, de 750 000 euros et au nom d'Igor, a été encaissé. "Cyrille P. aurait voulu acquérir la moitié de l'improbable demeure Renaissance qu'Igor possède dans le 16e arrondissement de Paris. En vue d'une forme de colocation, d'après Igor", écrit Le Parisien. Cette propriété a depuis été mise en vente, "notre mise en examen nous ayant obligés à abandonner ces deux dernières années beaucoup de projets en cours", se désole Igor Bogdanov.

Lorsque la justice est saisie pour cette association avec de grosses sommes d'argent, elle découvre que Cyrille P. voulait acheter un hélicoptère avec les jumeaux et qu'il avait signé un chèque de 100 000 euros au nom d'Igor. Ce dernier dit n'avoir servi que d'intermédiaire dans la vente.

Il revient à présent au juge d'instruction de décider des suites à donner à ce dossier....

Grichka et Igor Bogdanov restent présumés innocents des faits qui leur sont reprochés jusqu'à la clôture définitive de cette affaire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Le mariage d'Hugo Philip et de Caroline Receveur célébré le 11 juillet 2020 à Paris.
Le mariage d'Hugo Philip et de Caroline Receveur célébré le 11 juillet 2020 à Paris.
Le mariage d'Hugo Philip et de Caroline Receveur célébré le 11 juillet 2020 à Paris.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel