Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Israel Kamakawiwo'ole : Le chanteur devenu star de Google, 23 ans après sa mort

Israel Kamakawiwo'ole : Le chanteur devenu star de Google, 23 ans après sa mort
Par Gonzague Lombard Rédacteur
Passionné de chant, des Douze coups de midi et de la discographie de Jul, il rêve de participer à Fort Boyard malgré sa phobie des serpents et du Père Fouras. Son ambition secrète ? Découvrir ce qui se cache derrière le rideau mystère de Bataille et Fontaine pour y chanter en quartet. La vérité est au bout du couloir…
Impossible de passer à côté de sa voix, de sa reprise du titre "Over the rainbow". Impossible, également, de ne pas constater que Google a rendu hommage à Israel Kamakawiwo'ole le mercredi 20 mai 2020. On vous explique pourquoi...

Si on vous dit "Somewhere, over the rainbow", vous pensez forcément à Judy Garland et à sa paire de souliers rouges, à son voyage majestueux jusqu'au pays d'Oz. Mais pas seulement. Un autre monstre sacré de la chanson a repris ces quelques mots, sans lion peureux ni bûcheron en fer blanc à ses côtés. Au ukulélé, il a soufflé une brise de modernité et de magie sur le titre datant de 1939. Cet homme, c'est Israel Kamakawiwo'ole, connu aussi sous la version écourtée de son nom, Iz. Et le 20 mai 2020, il aurait célébré ses 61 ans. C'est pourquoi Google a choisi de lui rendre hommage.

La cause de sa disparition

Les adeptes du moteur de recherches ne sont pas sans savoir que le fameux Doodle de Google met en avant, tout au long de l'année, différentes personnalités, différents événements historiques. Ce jour, c'est Israel Kamakawiwo'ole la vedette, dans une version animée de sa performance de 1993, celle où il mixait Over the rainbow avec les paroles de Louis Armstrong dans What a wonderful world. Mort le 26 juin 1997, le chanteur a poussé sa dernière note à l'âge de 38 ans, succombant des suites d'une insuffisance cardiaque. Ses cendres ont été dispersées au large de Makua Beach, à Honolulu, deux jours après ses funérailles – un événement qui avait rassemblé pas moins de 15 000 personnes.

Le succès posthume

La France a découvert la douceur de sa voix sur le tard. Israel Kamakawiwo'ole a sorti son premier album No Kristof en 1976 avec le groupe The Makaha Sons of Niihau. La formation musicale a travaillé sur pas moins de onze opus, mais Iz a préféré la quitter en 1993 pour se lancer en solo. Et il a eu raison d'y croire. En 2010, alors qu'il avait rejoint l'arc-en-ciel depuis déjà treize ans, le chanteur a été repéré de manière posthume par l'équipe tricolore de la maison de disques Universal, qui a choisi de se procurer les droits de ses morceaux pour pouvoir nous les proposer. Il est même devenu numéro 1 des hits parades l'année qui a suivi cette découverte. Mieux vaut tard que jamais...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image