Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Jacques Gamblin, De toutes nos forces : Son défi impressionnant et bouleversant

Jacques Gamblin, De toutes nos forces : Son défi impressionnant et bouleversant
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
Le film De toutes nos forces est une leçon de bonheur et de courage, nourrie par la détermination d'un adolescent. Un jeune garçon en fauteuil roulant, incarné par Fabien Héraud, décide de participer à un triathlon avec son père, afin de vivre un rêve et, par la même occasion, se rapprocher de son papa. Un homme joué avec beaucoup d'implication par Jacques Gamblin. L'acteur a renoué avec sa passion pour le sport pour ce long métrage de Nils Tavernier, avec également Alexandra Lamy. Dans le quotidien L'Equipe, le comédien, qui nous avait confié être heureux de montrer un autre visage du handicap grâce au film, raconte comment il s'est préparé pour son personnage.

Dans De Toutes nos forces, Jacques Gamblin participe au triathlon Ironman de Nice : 3,8 km de natation, 180 km de vélo et 42,195 km de course à pied. A 56 ans, il est parti retrouver son talent de crossman de niveau régional de sa jeunesse pour être le plus crédible possible. Car le coeur du film repose sur ce défi, filmé avec force par Nils Tavernier. L'acteur a démarré avec l'athlétisme à un niveau régional en cross puis sur 400 mètres haies. Sa musculature dans le film reste aujourd'hui toujours impressionnante : "Le regard sur le sport a bien changé. A l'époque, pour un ado, c'était pas très branché d'aller faire de la course à pied, je me planquais un peu."

Pour son entraînement, Jacques Gamblin s'est donné au maximum : "Ce n'est pas un sacrifice que d'aller s'entraîner pendant plus de deux mois pour une telle histoire. J'ai dû travailler surtout la natation avec un coach à Paris, car mon crawl était un peu déficient." Il a nagé avec un canot lesté de poids, comme lorsqu'il se prépare dans le film. Quant au vélo, il a mis des sacs de ciment de vingt-cinq puis cinquante kilos sur son engin, et il faisait des sorties de deux heures.

Le tournage a démarré sur le triathlon de Nice pour filmer les séquences de natation. 2 800 athlètes, neuf caméras sur terre, mer et dans les airs, 190 techniciens pour filmer le départ, mais pas le droit à l'erreur, se souvient Jacques Gamblin. Pour les scènes de vélo et de course à pied, elles ont été filmées quatre mois plus tard, toujours à Nice. Une aventure qui lui a procuré de belles émotions et il remercie son partenaire, le jeune Fabien Héraud, pour sa confiance, notamment pour les descentes à toute vitesse à vélo.

Jacques Gamblin se souvient des mots de son père : "Fils de paysans, quand il voyait un gars dans un film prendre une fourche dans le mauvais sens, ça le gênait ! Ça m'avait marqué. Etre crédible, c'est la première chose qu'on doit aux gens."

De toutes nos forces, en salles depuis le 26 mars
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image