Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jean-Jacques Bourdin, ses adieux sur RMC : émotion et mots doux d'Anne Nivat

8 photos
Lancer le diaporama
Jean-Jacques Bourdin a rendu l'antenne de sa matinale sur RMC ce vendredi 10 juillet 2020 pour la dernière fois. En effet, après dix-neuf ans à animer "Bourdin Direct", le journaliste a fait ses adieux avec beaucoup d'émotion.

Clap de fin pour Jean-Jacques Bourdin dans son emblématique matinale de RMC. Le célèbre journaliste l'avait annoncé et c'est désormais chose faite, ce vendredi 10 juillet 2020 a marqué sa toute dernière émission de Bourdin Direct dès 6h30. Pour célébrer ses dix-neuf ans d'antenne, c'est une émission remplie de souvenirs et d'émotions qui a été proposée, au cours de laquelle ses meilleurs moments ont été retrouvés. Ses fous-rires avec ses auditeurs, ses coups de gueule ou encore ses célèbres phrases comme "Répondez, les Français veulent savoir", souvent repris depuis un peu partout... Rien n'a été oublié pour rendre hommage à l'animateur de 71 ans.

Même l'humoriste Nicolas Canteloup a été appelé à glisser quelques mots au sujet de Jean-Jacques Bourdin, lui qui l'a souvent imité lors de ses passages sur la station de radio concurrente, Europe 1. À cette époque d'ailleurs, le principal intéressé était loin d'être son plus grand fan, ne supportant pas de se faire caricaturer. "Un jour vous avez dit 'j'ai envie de lui casser la gueule', tellement ça vous énervait", lui rappelle d'ailleurs un chroniqueur avant de le mettre en relation téléphonique avec Nicolas Canteloup, histoire de les "réconcilier". L'occasion pour ce dernier de dresser un portrait inattendu et très drôle de son interlocuteur qu'il "respecte beaucoup". "Vous êtes une figure de la radio, alors c'est un passage obligé pour moi de vous imiter. Votre particularité, c'est que vous êtes un acteur, vous incarnez quelque chose. Vous ne racontez rien parfois, et il se passe un truc. (...) Vous êtes un élégant escroc, parfois", a-t-il déclaré, suscitant alors beaucoup de rires.

Un mot de ma femme...

Outre les remerciements à son équipe, Jean-Jacques Bourdin s'est à la fin remémoré sa rencontre avec sa femme Anne Nivat sur le plateau de la matinale. "Je voudrais dire un mot de ma femme parce que, sans elle, je n'aurais jamais réussi ce que j'ai réussi. D'abord, je l'ai rencontré ici même, c'était en 2004, elle était venue pour une interview, et je me souviens que je n'avais pas du tout envie de la faire venir. Et puis Anne est venue, l'amour de ma vie. Et puis est né un petit garçon quand même." Une tendre déclaration qui a trouvé son écho sur Twitter puisque la reporter de guerre a également exprimé tout son amour pour sa moitié. "Mon amour, ce vendredi 10, c'est la dernière fois que tu me réveilleras à 4h15 parce que tu pars pour ta matinale. Enfin, on pourra dormir un peu plus. Le jour où tu m'as interviewée dans ce studio de RMC le 4 octobre 2004 a changé ma vie. Puis notre fils est né ! On t'aime !", a-t-elle écrit.

Enfin, pour conclure, le journaliste a prononcé avec émotion ses derniers mots à la matinale de RMC : "Je continuerai à écouter RMC bien sûr à la rentrée et, surtout, je serai là, avec vous tous. On se croisera à la rédaction. Merci encore pour toutes ces années. Merci." En effet, rappelons que Jean-Jacques Bourdin continuera de présenter l'interview politique dès 8h30. Avant lui, c'est Apolline de Malherbe qui sera aux commandes de la matinale.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel