Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jean-Marc Morandini : Son émission moquée par Yann Barthès

10 photos
Lancer le diaporama
Yann Barthès se moque de l'émission de Jean-Morandini sur iTÉLÉ et de l'une de ses chroniqueuses, Rachel Bourlier. "Quotidien" sur TMC, le 24 octobre 2016.
C'est avec une sacrée ironie que Yann Barthès s'est moqué des méthodes professionnelles d'une des chroniqueuses de Jean-Marc Morandini sur iTÉLÉ.

"La deuxième chaîne info de France a donc une nouvelle star, un nouveau visage qui porte un nom, celui de Rachel Bourlier", a tout d'abord ironisé Yann Barthès, lundi 24 octobre, dans Quotidien sur TMC.

Après s'être gentiment moqué de l'accent anglais de la journaliste de Morandini Live, avoir évoqué Samantha, "l'experte média qui était à Los Angeles mais qui en fait est photographe à Londres" et, surtout, qui n'est autre que la fille de Rachel Bourlier, Yann Barthès a révélé que cette dernière abusait d'Internet pour réaliser ses interventions.

"Mais d'où sort-elle ses indiscrétions pour nous les livrer comme ça sur la deuxième chaîne d'info de France ? Bah de Wikipédia, tout simplement, et mot pour mot !", a continué l'ex-star de Canal+. Démonstration ensuite avec une séquence lors de laquelle Rachel Bourlier évoque le dispositif d'Alerte enlèvement. Il s'avère, et le Quotidien en livre la preuve grâce à un subtil montage, que la chroniqueuse lit tout simplement la fiche du terme "Alerte AMBER", "système d'alerte d'enlèvement à grande échelle mis en place aux États-Unis et au Canada lorsqu'une disparition d'enfant est signalée". Une séquence à la fois drôle et triste, parfaitement conclue par l'ironie de Yann Barthès : "Cette après-midi, le groupe Canal+ a annoncé qu'il supprimait, non qu'il suspendait Morandini Live pendant la durée de la grève pour des raisons opérationnelles. Donc rien à voir avec de quelconques raisons éditoriales."

Yann Barthès a aussi montré son soutien aux journalistes d'iTÉLÉ, lâchant à la fin de son émission : "Un message perso, rapide. Je voulais simplement dire que j'ai commencé à iTÉLÉ et que si je n'étais pas passé à iTÉLÉ, je ne serais tout simplement pas là, j'embrasse toute la rédaction, tous mes anciens camarades." Des propos entendus par 1,1 million de téléspectateurs, soit 5% de part de marché auprès de l'ensemble du public âgé de 4 ans et plus. A noter que TPMP, présenté par Cyril Hanouna, est à 1 418 000 personnes et 6% sur C8 et garde donc le leadership incontestable sur cette tranche avec 318 000 téléspectateurs de plus.

En ce qui concerne la grève, le mouvement ne faiblit pas. Ce mardi 25 octobre, les journalistes ont voté la reconduction du mouvement de grève pour 24 heures. 107 ont voté pour, 2 contre et 19 se sont abstenus. Il s'agit de la neuvième journée de mobilisation.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image