Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

John Singleton est mort à 51 ans : la famille du réalisateur l'a débranché...

John Singleton le 4 mars 2018 à Los Angeles lors de la cérémonie des Oscars.
24 photos
Lancer le diaporama
John Singleton le 4 mars 2018 à Los Angeles lors de la cérémonie des Oscars.
Depuis l'accident vasculaire cérébral dont il avait été victime, deux versions s'affrontaient concernant son état de santé, sur fond de guerre familiale. Le réalisateur de Boyz N the Hood, Shaft, Quatre frères ou encore du clip Remember the Time de Michael Jackson est mort. Il avait 51 ans.

La vie de John Singleton a pris fin dans des conditions dramatiques. "Le coeur lourd, nous annonçons que notre fils, père et ami bien-aimé John Daniel Singleton va être débranché aujourd'hui des appareils qui le maintiennent en vie. C'est une décision déchirante que notre famille a mis plusieurs jours à prendre, avec les conseils précieux des médecins de John", a fait savoir au site TMZ.com son entourage au matin du lundi 29 avril 2019 depuis l'hôpital Cedars-Sinai à Los Angeles, où le réalisateur de 51 ans s'était fait admettre au cours de la semaine du 15 avril.

Quelques heures plus tard, c'en était fini : John Singleton s'est éteint "paisiblement, entouré par sa famille et ses amis", a déclaré un porte-parole. Ses proches ont ajouté quelques mots personnels : "Nous qui avons grandi avec John, fait des films avec John, fait de la voile avec John et avons ri avec John, nous savons le monde de calme et de créativité qu'il a créé pour tant de gens. A présent, face à sa mort, nous devons naviguer dans la tempête sans lui. Pour nous, c'est un déchirement."

Révélé à Hollywood par le film Boyz N the Hood (1991), qu'il avait écrit et réalisé et pour lequel il avait été nommé aux Oscars 1992 (Meilleur réalisateur, Meilleur scénario, des catégories dans lesquelles il était à l'époque le nommé le plus précoce), John Singleton s'était plaint de douleurs à une jambe alors qu'il revenait d'un séjour au Costa Rica et s'était fait admettre de sa propre initiative au Cedars-Sinai Medical Center. Le 17 avril, il y avait été victime d'un accident vasculaire cérébral (AVC), suite auquel les informations concernant son état de santé avaient fait l'objet d'une guerre familiale : alors que sa mère Shelia Ward avait révélé que l'AVC était massif et que John se trouvait dans le coma, Cleopatra Singleton, l'une des sept enfants que le cinéaste a eus de multiples relations, s'était élevée pour contester cette version, assurant que son père se rétablissait, ne se trouvait pas sous assistance respiratoire et pourrait quitter les soins sous peu. La jeune femme de 20 ans accusait sa grand-mère de tout faire pour prendre le contrôle de la fortune et des affaires du réalisateur de films à succès tels que Shaft, 2 Fast 2 Furious, Identité secrète ou encore Quatre frères, dont elle était l'assistante et la manager. "Mon père a laissé sa mère jouer ce rôle par peur et par obligation étant donné qu'elle l'a maltraité psychologiquement et abandonné lorsqu'il était enfant, le rendant émotionnellement sans défense", accusait Cleopatra. C'est pourtant Shelia qui semblait avoir raison, malheureusement...

Très tôt lundi 29 avril 2019, l'attaché de presse de John Singleton démentait sa mort, que des rumeurs annonçaient à tort, mais ne cachait pas que la situation semblait désespérée : toujours dans un coma artificiel, celui qui s'était plus récemment signalé en co-créant Snowfall, une série sur les ravages de l'essor de la cocaïne dans le Los Angeles des années 1980, ne réagissait pas au traitement et son état ne présentait aucun signe d'amélioration.

En communiquant sa décision de débrancher John Singleton, sa famille a fait passer un message d'intérêt public, signalant qu'il souffrait en toute discrétion d'hypertension, un mal qui affecte plus de 40% de la population afro-américaine, et invitant ses fans à être attentifs aux symptômes.

Taraji P. Henson sous le choc

Parmi ses dernières réalisations, John Singleton, connu aussi pour avoir réalisé le clip de Remember the Time de Michael Jackson avec Eddie Murphy à l'écran, avait dirigé des épisodes des séries à succès The People vs. OJ Simpson: American Crime Story et Empire. En janvier 2019, il se tenait d'ailleurs au côté de son amie l'actrice Taraji P. Henson, la fameuse Cookie d'Empire, et brillait par son enthousiasme tandis qu'elle inaugurait son étoile sur le Hollywood Walk of Fame. Quelques heures avant l'annonce de la famille, l'actrice révélait qu'elle avait rendu visite à Singleton à l'hôpital : "Tyrese et moi avons prié si fort pour toi. Tu as entendu ma voix et tu as eu un sursaut", écrivait-elle en affirmant garder espoir et foi. En commentaire, Tyrese, que John Singleton avait dirigé dans 2Fast 2Furious mais, aussi et surtout, à qui il avait donné le premier rôle de son film Baby Boy (avec Snoop Dogg) deux ans plus tôt, disait lui aussi espérer que Dieu le leur ramène.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel