Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Joss Stone menacée de décapitation à son domicile : 'Maintenant, j'ai un verrou'

Joss Stone menacée de décapitation à son domicile : 'Maintenant, j'ai un verrou'
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.

Lundi 18 mars s'ouvrait à Exeter, en Angleterre, le procès de deux hommes accusés de tentative de meurtre sur la pop star britannique Joss Stone. La chanteuse est apparue, ce mardi 19 mars, devant la cour pour témoigner dans cette affaire entamée en juin 2011. L'interprète de Son of a Preacher Man a fait une déclaration étonnante, en révélant qu'elle n'a eu connaissance de cette tentative de meurtre qu'au moment où la police est venue l'en informer.

Joss Stone ne dort plus que d'un seul oeil depuis qu'elle sait que Kevin Liverpool (35 ans) et Junior Bradshaw (32 ans) ont tenté de la décapiter avec un sabre dans le but de lui voler ses biens et mettre la main sur sa fortune estimée à 9 millions de livres sterling, soit 10,5 millions euros. Les deux hommes, arrêtés par la police près du domicile de la chanteuse, appartenaient à un gang plus vaste. Devant les juges en charge du dossier, Joss Stone a tout de même trouvé la force de faire un brin d'humour, alors qu'elle était interrogée sur la sécurité de sa propriété. "En dehors du fait que quelqu'un de la police est venu me dire qu'on avait essayé de me tuer, c'était une belle journée", a-t-elle dit avec ironie.

En dépit de son statut de star et de sa fortune, Joss Stone, de son vrai nom Jocelyn Stoker, a confessé de ne pas vivre comme une intouchable. "Je vis dans le Devon depuis longtemps et personne ne vérouille vraiment sa porte. J'avais une alarme mais honnêtement, je ne la branche pas souvent. Je n'avais pas de verrou à ma porte... maintenant j'en mets un", a-t-elle confié. Elle a également expliqué que sa maison est accessible par plusieurs petits chemins et qu'elle la considère "comme un foyer ouvert aux amis, à la famille...". En outre, la cour est revenue sur l'histoire d'un petit carnet qui consignait toutes les dates à laquelle la chanteuse était en concert ou pas. Un planning qui peut expliquer comment les accusés ont su qu'elle était à son domicile. D'ailleurs, Martin Meeke, l'avocat de Junior Bradshaw, n'a pas manqué de lui demander s'il pouvait se trouver sur Internet, rapporte le Mail Online. Inquiète, Joss Stone a répondu : "J'espère que non."

Le procès de Kevin Liverpool et Junior Bradshaw doit durer trois semaines. La cour ne manquera pas d'étudier les documents retrouvés chez les accusés, qui évoquent notamment leur haine de la famille royale britannique...

Thomas Montet

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image