Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Justin Bieber, polémique après Cannes : Accusé d'être raciste, il s'excuse

Justin Bieber lors de la soirée "Amber Lounge U Nite Monaco 2014" au Sea Club de l'hôtel Le Meridien à Monaco, le 23 mai 2014.
13 photos
Lancer le diaporama
Justin Bieber lors de la soirée "Amber Lounge U Nite Monaco 2014" au Sea Club de l'hôtel Le Meridien à Monaco, le 23 mai 2014.

Quand ça n'est pas ses actuelles frasques judiciaires, ce sont les vieux dossiers qui viennent ternir davantage la réputation de Justin Bieber. Mêlé à de nombreux scandales, l'infernal bad boy s'est en effet retrouvé une nouvelle fois au coeur d'une énième polémique, après la publication par le site TMZ d'une vidéo datant de 2009 et dans laquelle le chanteur est surpris en train de raconter une blague raciste.

On y voit en effet le jeune Justin entouré d'une poignée de proches et de son photographe (qui filme) faire une blague et employer à répétition le terme "nègre" ("nigga" en anglais) : une séquence qui n'a pas tardé à mettre le feu aux poudres outre-Atlantique. Toujours particulièrement à l'affût des moindres faits et gestes du Canadien de 21 ans, les médias américains n'ont en effet pas mis longtemps avant de monter l'affaire en épingle, à tel point que le principal intéressé n'a eu d'autres choix que de sortir de sa réserve et de s'exprimer.

Soutenu par son ancien garde du corps, Kenny Hamilton, qui a assuré que la star n'était en aucun cas quelqu'un de raciste ("Il a simplement fait une mauvaise blague, je sais que s'il pouvait, il retirerait ce qu'il a dit. Je le connais depuis qu'il a 12 ans, je connais son coeur", a précisé ce dernier sur Twitter), Justin Bieber s'est en effet officiellement excusé pour ce mauvais trait d'esprit, mettant cette histoire sur le compte de l'adolescence - "l'âge bête" comme on dit souvent.

"J'étais jeune, je ne comprenais pas le pouvoir de certains mots et je ne comprenais pas à quel point ils pouvaient blesser. Je pensais que c'était ok de répéter plusieurs des mots blessants et de faire des blagues avec, je ne me rendais pas compte à l'époque que ça n'était pas drôle et que je participais en fait à renforcer l'ignorance, a-t-il déclaré au site TMZ. Grâce à mes amis et à ma famille, j'ai appris de mes erreurs et je me suis excusé pour mes mauvaises actions. Aujourd'hui, ces erreurs du passé surgissent à nouveau aux yeux du public et il faut que je m'excuse à nouveau auprès de tous ceux que j'ai offensés. Je suis vraiment désolé. Je prends très au sérieux mes relations avec des amis d'origines et de cultures différentes et je m'excuse d'avoir blessé quiconque par mon comportement enfantin. Je n'étais qu'un enfant, aujourd'hui je suis un homme et je connais mes responsabilités face au monde, je ne ferai plus la même erreur."

Voilà ce qui s'appelle se confondre en excuses... et Justin Bieber va encore plus loin, se positionnant en "fauteur" à la fois philosophe et repenti qui compte bien montrer le droit chemin au reste du monde. "L'ignorance n'a pas de place dans notre société et j'espère que faire part de mes erreurs empêchera d'autres personnes de les commettre dans le futur. J'ai beaucoup réfléchi à ce que je voulais dire et je pense que dire la vérité est encore ce qu'il y a de mieux", a-t-il en effet ajouté. Pourtant, lorsqu'il doit répondre de ses actes devant la justice, le chanteur est loin d'appliquer ce principe : lors d'une déposition face à un juge californien en mars dernier, Justin Bieber s'était en effet montré arrogant au possible, clairement peu disposé à coopérer. Bref, loin de l'image d'un exemple à suivre.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel