Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Karine Le Marchand - Lilian thuram : Leurs procès-verbaux contradictoires

Il n'y a pas un jour sans que l'affaire Lilian Thuram - Karine Le Marchand connaisse un rebondissement. Alors que les versions de la présentatrice et du footballeur divergent, Le Point a dévoilé en exclusivité les procès-verbaux d'audition des deux intéressés. Rappel des faits et retour sur les déclarations officielles de l'ex-couple, qui a partagé sept ans de vie commune.

Le 3 septembre dernier, Karine Le Marchand a déposé plainte pour violences volontaires contre Lilian Thuram. La star de L'amour est dans le pré (sur M6), qui a finalement retiré sa plainte, avait indiqué au capitaine du Service de l'accueil et de l'investigation de proximité (SAIP) du 16e arrondissement de Paris qu'elle "n'avait jamais eu à se plaindre de son ex-compagnon". "Cette séparation se fait à ma demande. Dès le mois de juin, je lui ai dit que je voulais me séparer de lui... Il voulait que je parte vite pour soulager sa peine", a-t-elle déclaré à la police.

Le lendemain de ce dépôt de plainte, Lilian Thuram a été entendu à son tour. Lors de cet entretien, ce dernier a dévoilé que Karine Le Marchand désirait le quitter depuis trois mois parce qu'il n'était "pas un bon mari, pas un bon beau-père" et qu'il "ne la rassurait pas" financièrement. "Pour la rassurer, elle m'a demandé de lui acheter un appartement : je n'ai pas trouvé sa demande très correcte, mais comme je l'aime, j'ai quand même décidé de le lui acheter", a-t-il assuré à ce sujet.

Une déclaration contredite par la maman d'Alya (10 ans). Selon ses dires, c'est le sportif qui lui a proposé de lui offrir un appartement dans le 16e arrondissement de Paris. Une source proche du dossier explique que Lilian Thuram a fait ce geste afin de la rassurer financièrement "puisqu'il s'agissait de l'un de ses griefs, mais malgré cela, elle souhaitait tout de même le quitter".

Le Point précise ensuite que le papa de Marcus et Khephren, respectivement âgés de 15 et 12 ans, a continué les négociations pour l'appartement tout en "demandant à l'animatrice de quitter leur domicile commun". Cette dernière s'est donc installée à l'hôtel et la parution précise même que ce fut "aux frais de Thuram (qui lui verse 20 000 euros)".

C'est ensuite que l'affaire prend une tournure différente. Le footballeur apprend par un ami que Karine Le Marchand se vante de le quitter et d'obtenir de lui un appartement. Lilian Thuram lui envoie alors un SMS dans lequel il déclare qu'elle "parle trop", qu'il la "quitte définitivement", et que l'appartement n'est plus d'actualité. C'est à ce moment-là qu'elle aurait répondu qu'elle allait les détruire, lui et son image. Message que l'ex-joueur de l'équipe de France de football a dévoilé alors qu'il était interviewé par Antoine de Caunes sur le plateau du Grand Journal de Canal+ le 17 octobre dernier.

Le soir du 3 septembre, l'ex-couple a eu une altercation : Karine Le Marchand aurait fait comprendre à Lilian Thuram qu'il n'était pas pas respectable. "Elle m'a reparlé de l'appartement et m'a dit que l'amour était lié à l'argent... Elle m'a alors dit ferme ta gueule [confirmé par Karine Le Marchand dans sa plainte, NDLR], je l'ai secouée par les épaules, elle était surexcitée, elle a appelé les enfants [sa fille de 10 ans et sa nièce de 17 ans, NDLR], puis j'ai quitté l'appartement", a-t-il ensuite déclaré.

Viennent donc les explications concernant la fameuse scène de violence. Dans sa déposition, Karine Le Marchand a détaillé les violences qu'elle dit avoir subies. Selon ses propos, elle aurait été "projetée par les épaules à trois reprises contre le réfrigérateur". Lilian Thuram aurait aussi attrapé sa queue de cheval, ce qui lui aurait causé une douleur aux cervicales. Le lendemain, l'animatrice s'est rendue aux urgences médico-judiciaires de l'Hôtel-Dieu et a obtenu un jour d'ITT somatique. Dans le rapport du médecin, on peut lire qu'il n'y avait "aucune trace traumatique récente constatée sur le cuir chevelu ni sur l'épaule gauche, aucun trouble de l'équilibre. Mobilité du rachis cervical sans limitation, douleur provoquée par la pression au niveau du quatrième trou de conjugaison cervical droit."

Hier, Me Arnold, l'avocate du champion du monde, a ironisé concernant ces éléments évoqués par la partie adverse : "Il n'y a rien dedans, pas même un bleu. Aucun examen complémentaire n'a été prescrit."

À la fin de l'interrogatoire, quand le policier a demandé à Lilian Thuram quelle était l'origine de cette altercation, ce dernier a répondu : "Il y a trois mois, elle m'a signifié qu'elle voulait me quitter et qu'elle ne partirait pas sans rien."

Rappelons qu'il y a deux jours, Karine Le Marchand a décidé d'attaquer en justice son ancien compagnon. Une décision que Me Arnold, l'avocate de Lilian Thuram, a commentée : "Si madame Le Marchand dépose effectivement plainte pour diffamation, nous serons obligés de répliquer et nous l'attaquerons." Dont acte ?

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image