Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Kate Middleton : Sexy capitaine, elle chambre amoureusement William à Auckland

106 photos
Lancer le diaporama
Retrouvailles taquines et câlines après le duel nautique ! Kate Middleton et le prince William étaient en visite à Auckland le 11 avril 2014 dans le cadre de leur tournée en Nouvelle-Zélande. Après une visite de la base de l'Emirates Team New Zealand, ils se sont affrontés lors d'une course nautique, que la duchesse de Cambridge a remportée haut la main.

Si c'était en polo ou en foot, le prince William aurait clairement l'avantage ; si c'était en hockey ou en tennis, Kate Middleton l'emporterait sans nul doute ; mais à la voile, le duc et la duchesse de Cambridge étaient à peu près en terrain neutre, vendredi 11 avril 2014 à Auckland, en Nouvelle-Zélande, pour un duel sur mer avec du défi dans l'air...

Au cinquième jour de leur tournée officielle en Nouvelle-Zélande entamée le 7 avril dans la grisaille et les bourrasques (n'est-ce pas, Kate ?) à Wellington, les émissaires de la reine Elizabeth II étaient conviés à une sortie en mer... sportive, chacun avec un équipage et un bateau ! L'appel du large après celui des airs : la veille, William et Kate s'étaient en effet passionnés pour des avions de la Première Guerre mondiale appartenant au cinéaste Peter Jackson, qui leur a même servi de guide et de photographe lors d'une exposition à Blenheim, où ils ont également pris part à des cérémonies commémoratives des soldats néo-zélandais morts au champ d'honneur.

Look marin, look malin pour la duchesse

Au lendemain de cette journée déjà bien chargée, conclue à la Maison du gouvernement de Wellington par une réception très chic et la révélation d'un nouveau portrait de la souveraine britannique, le prince William et son épouse Kate Middleton laissaient à nouveau leur fils le prince George, 8 mois, aux bons soins de sa nounou de choc Maria Teresa Turrion Borrallo pour se déplacer à Auckland, au nord de l'Ile du Nord (Wellington étant à la pointe sud). Au programme, une visite de la base aérienne de la Royal New Zealand Air Force (RNZAF) à Whenuapai, une petite régate pour célébrer les performances des équipages néo-zélandais en Coupe de l'America (le Royal New Zealand Yacht Squadron d'Auckland, double vainqueur en 2000 et 2003, a échoué de peu à renverser en 2013 le Golden Gate Yacht Club de San Francisco), un excursion en Sealegs (bateau amphibie) jusqu'à la Westpark Marina.

Le temps fort de ce vendredi a évidemment été l'affrontement, barre en main, du duc et de la duchesse de Cambridge. Un challenge qui devait les changer de leurs duels plus conventionnels (au basket ou tennis de table, par exemple) lors de certaines de leurs missions. Totalement dans le thème littoral, Kate Middleton avait déjà quelques points d'avance de par son look malin : une marinière et une casquette "locale" ornée de la fougère argentée, emblème de la Nouvelle-Zélande qui était déjà brodée la veille sur sa robe Jenny Packham. À son arrivée dans la rade Waitemata, entre quelques averses, elle portait par ailleurs un ensemble qui a déjà fait ses preuves - un jean skinny J Brand et une veste marine Zara, en plus de son haut rayé ME + EM -, la même tenue qu'en octobre 2013 lors de sa visite au parc olympique pour une partie de volley sous l'égide de SportsAid et qu'en 2012 lors d'une visite au Team GB au village olympique des JO de Londres 2012. Toujours championne du recyclage, même aux antipodes... À noter qu'elle avait aussi prévu de quoi changer de chaussures pour embarquer, troquant ses compensées contre des chaussures plates Sebago Bala.

Kate fait boire la tasse à William, deux fois !

Extrêmement complices, le duc et la duchesse de Cambridge ont été accueillis par une foule chaleureuse et ont visité les quartiers du Team New Zealand, avant de rejoindre leurs équipages respectifs pour leur bataille nautique, qui a tourné en faveur de Kate, laquelle faisait équipe avec le skipper Dean Barker (vainqueur de la Coupe de l'America en 2000 et qui avait navigué avec William lors de sa précédente venue à Auckland, en 2010), tandis que son époux était avec Grant Dalton, le manager de l'équipe néo-zélandaise, lequel s'attendait à ce que les conjoints ne se fassent pas de quartiers. Et la victoire de la duchesse Catherine, qu'on a vue très engagée physiquement à la barre de son bateau, était nette et sans bavure : deux courses à zéro ! Elle l'avait bien prévenu : "Fais gaffe !", l'avait-elle tancé en embarquant sur le NZL 68. "C'est ça, à tout à l'heure !", avait rétorqué William, rejoignant le NZL 41. "On nous a sabotés", a-t-il ensuite dénoncé avec humour, à l'arrivée, en référence a un problème de voile survenu sur son bateau, tandis que son partenaire plaisantait lui aussi, déclarant : "On a fait exactement ce qu'on nous a dit de faire ce matin. On a suivi les instructions. Il ne fallait pas enfreindre le protocole." Un peu plus sérieusement, un membre de l'équipage a noté comment le duc de Cambridge était en mode compétition dès le début de la première course d'environ 5 kilomètres, déterminé à ne pas perdre face à sa femme. Mais, forcé de s'avouer vaincu face à une Kate qui a "très bien" manoeuvré, il aurait dit "au moins, elle sera contente".

Une fois revenus sur la terre ferme, les adversaires redevenaient de parfaits amoureux, partageant même un moment de tendresse, se prenant les mains sous les yeux d'une foule ravie de tout ce spectacle. De quoi manquer de voir passer, dans le ciel, un avion tractant une banderole de protestation anti-monarchique sur laquelle était inscrit le message : "Il est temps d'avoir un chef d'État kiwi."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel