Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

L'Art du crime : L'obstacle légal que rencontrent les scénaristes

4 photos
Lancer le diaporama
De retour pour une saison 2, la série "L'Art du crime" abordera cette saison les impressionnistes. Interviewés par "Le Parisien", les scénaristes de la fiction ont fait une révélation étonnante.

Vendredi 23 novembre, France 2 lance la saison 2 de L'Art du crime avec Nicolas Gob et Éléonore Bernheim. La série qui a attiré 4,6 millions de téléspectateurs en moyenne lors de sa première saison mêle art et polar. Deux thèmes pas forcément simples à conjuguer. Explications...

Cette saison, ce sont les impressionnistes qui seront abordés. "On aime la peinture, ce qui nous donne une bonne raison d'acheter des livres ! Et on y cherche le petit fil, l'anecdote sur un peintre, une oeuvre qui permettra de construire une intrigue policière", confie la scénariste Angèle Herry-Leclerc au Parisien. Les scénaristes rencontrent même parfois des experts comme pour les épisodes de Léonard de Vinci et Géricault diffusés en saison 1. "Rien n'est inventé" donc "tout ce qui est dit dans la série est vérifié".

Ce ne sont donc pas les enquêtes sur les peintres qui les gênent mais les oeuvres car les artistes contemporains ne peuvent pas être mis en avant dans le programme... à cause de leurs créations. "Pour des questions de droits, on ne peut évoquer que des artistes dont l'oeuvre est passée dans le domaine public. Il faut qu'ils soient morts avant 1948, car il y a soixante-dix ans de délai". "C'est la limite" reconnaissent les scénaristes.

Dommage...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel