Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Laure Manaudou, son choc post-Jeux olympiques : 'J'avais peur de Nelson Monfort'

7 photos
Lancer le diaporama

Hier soir, mercredi 12 mars, Laure Manaudou, l'humoriste Patrick Bosso et le comédien Antoine Duléry étaient les invités de Frédéric Lopez dans La Parenthèse inattendue. Très apprécié des téléspectateurs, le programme a réuni plus de 1,4 million d'entre eux pour 11,3% de part de marché.

À cette occasion, la championne olympique de natation a profité de ce petit week-end à la campagne pour se confier sur son parcours auréolé de succès... mais aussi sur l'un des revers de "ses" médailles : ses relations parfois compliquées avec la presse, notamment après son triomphe à Athènes en 2004.

"J'ai eu un petit choc en rentrant en France après les Jeux. Déjà, j'avais peur de répondre aux journalistes après mon titre, je me disais 'Oh lala Nelson Monfort, il est connu'. J'avais peur de répondre à ses questions. J'ai commencé à avoir un peu peur des journalistes, je me suis sentie un peu agressée de ne pas choisir le moment où je pouvais donner l'interview", raconte-t-elle, suscitant l'amusement complice et bienveillant de ses acolytes.

Puis, c'est lors de ses meetings et autres compétitions que le malaise a perduré. Ne se sentant pas en confiance avec les médias, celle qui est depuis devenue la jurée de Splash sur TF1 a alors choisi de garder ses distances avec les journalistes et les photographes. "Quand je nage, je vois les photographes à l'échauffement. Et quand je les voyais à droite, je faisais exprès de respirer à gauche parce que, pour moi, s'ils voulaient une photo, il fallait me la demander. Je ne m'étais pas rendu compte que si je tournais la tête à droite, ils prenaient la photo et après j'étais tranquille. Du coup, j'ai eu pas mal de problèmes, je n'étais pas très bien vue par les médias, donc je n'étais pas forcément sereine", se rappelle-t-elle.

Une séquence à (re)découvrir dès à présent dans notre player vidéo !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image