Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Luis Suarez : Les excuses du Cannibale, la rédemption au Kosovo ?

Luis Suarez : Les excuses du Cannibale, la rédemption au Kosovo ?

En croquant un bout de Giorgio Chiellini lors du match de Coupe du monde entre l'Uruguay et l'Italie, Luis Suarez était un peu plus entré dans l'histoire. Outre un talent fou, l'homme démontrait également qu'il l'était aussi réellement, fou. Quelques jours après l'élimination de son équipe, il a finalement présenté ses excuses.

Si ce 24 juin, l'arbitre n'avait rien vu, les caméras et les spectateurs du monde entier n'avaient rien manqué de ce moment magique qui a valu au joueur une lourde suspension. En conférence de presse, il avait minimisé son geste, expliquant que des situations comme celle-ci se produisaient tout le temps. La Fédération internationale (Fifa), qui n'était pas de cet avis, l'avait sévèrement sanctionné, provoquant l'ire du peuple uruguayen et la colère du président José Mujica.

Toujours est-il que depuis, Luis Suarez, héros d'Anfield, le club de Liverpool où il évolue actuellement, ne s'était pas exprimé. Jusqu'à ce lundi 30 juin. Le formidable buteur a laissé un message sur son compte Facebook dans lequel il présente ses excuses pour ce geste inattendu sur un terrain de football : "Après plusieurs jours à la maison avec ma famille, j'ai pu retrouver mon calme et repenser à ce qu'il s'était vraiment passé lors du match Italie-Uruguay. Indépendamment des déclarations contradictoires qui sont apparues au cours de ces derniers jours, qui ont toutes été produites sans intention de nuire à la bonne performance de mon équipe nationale, la vérité est que Giorgio Chiellini a souffert physiquement d'une morsure qui était le résultat d'un choc avec moi. Je regrette profondément ce qu'il s'est passé. Je m'excuse auprès de Giorgio Chiellini et de toute la famille du football. Je promets au public qu'il n'y aura plus jamais un autre incident comme celui-là."

Récidiviste du geste, il avait déjà été suspendu à deux reprises pour des morsures, la dernière datant de la saison passée où il avait mordu le joueur de Chelsea, Branislav Ivanović. Une repentance à prendre avec des pincettes donc, même si Luis Suarez a également présenté directement ses excuses via Twitter à sa victime, Giorgio Chiellini. "Mes excuses à Chiellini", a-t-il écrit sur son compte. Des excuses acceptées par l'Italien, qui espère pour sa part que la suspension de l'international sera réduite.

Car Luis Suarez est pour le moment privé de compétition durant les quatre mois prochains et ne peut accéder à une quelconque enceinte ou installation sportive. Il ne pourra donc ni s'entraîner avec Liverpool ni participer au début de championnat avant le mois de novembre... Mais le buteur pourrait trouver son salut du côté du Kosovo.

La toute jeune Fédération du Kosovo n'est toujours pas affiliée à la Fifa, et en théorie, les sanctions de cette dernière ne s'appliquent pas à son championnat. Le club de Hajvalia a donc sauté sur l'occasion. À la tête de ce club, Meda, une star de la musique locale. Il serait prêt à proposer 43 000 euros de dédommagement à Liverpool pour accueillir Luis Suarez durant sa suspension, lui versant un salaire de 2 000 euros par mois... "C'est le maximum que nous pouvons offrir. Nous proposons 43 000 euros au club et un salaire de 2000 euros pour chaque mois, se justifie le dirigeant. Cela peut sembler ridicule, mais c'est tout ce que nous pouvons faire", explique un dirigeant du club.

Manque de bol, la Fifa a rapidement réagi. Et Luis Suarez au Kosovo, si l'histoire était belle, elle ne restera qu'au rang de fiction. La Fédération internationale a en effet indiqué que le joueur ne pourrait prétendre à aucune activité sportive, où que ce soit...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image