Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Mako : La princesse déchue fuit le Japon après son mariage controversé

Mako : La princesse déchue fuit le Japon après son mariage controversé
Par Alexis Gilquin Rédacteur
Jouer la comédie, c'est son truc depuis l'enfance. Après un début de carrière prometteur au sein de la troupe de théâtre amateur de Bormes-les-Mimosas, il décide finalement de tout plaquer pour devenir journaliste people, le métier dont ses parents rêvaient pour lui depuis toujours. Comme quoi, tout peut arriver !
13 photos
L'ancienne princesse japonaise Mako, déchue de son titre impérial à la suite de son mariage fin octobre avec un roturier, a décidé de quitter le Japon, après des années de tensions et de pressions...

La vie d'une princesse n'est pas toujours aussi rose qu'on l'imagine. Et ce n'est pas Mako Komuro, fille aînée du prince Fumihito, héritier présomptif de la Couronne japonaise, qui dira le contraire. En épousant un roturier, la jeune femme s'est retrouvée privée de son titre de princesse et ne sera plus membre de la famille impériale.

Précisons qu'au Japon, les femmes sont interdites de règne. Pour rester membres de la famille impériale, elles ont donc obligation d'épouser un noble. La décision de Mako, bien que critiquée par une partie des japonais, est donc courageuse. Et elle est loin d'être la seule tête couronnée à avoir renoncé à son titre. Le prince Harry et Meghan Markle ont en effet pris une décision un peu similaire en janvier 2020.

L'ex princesse Mako s'est donc envolée dimanche avec son mari Kei Komuro pour New York, où le couple compte s'installer. Sous bonne escorte, les époux ont pris un vol commercial pour New York depuis l'aéroport de Tokyo-Haneda, sans dire un mot aux nombreux journalistes qui étaient présents pour l'occasion.

Mako et Kei Komuro, tous deux âgés de 30 ans, se sont mariés fin octobre à Tokyo, sans les fastueux rites impériaux et en renonçant aussi à une indemnité financière de l'Etat accordée normalement aux femmes quittant la maison impériale. Un cas unique dans l'histoire du Japon de l'après-guerre.

Depuis l'annonce de leurs fiançailles en 2017, Mako et Kei Komuro avaient fait l'objet d'une intense couverture médiatique majoritairement négative au Japon, du fait d'un contentieux financier entre la mère de M. Komuro et l'ancien fiancé de celle-ci. Cette querelle avait fait scandale dans le pays, où un comportement irréprochable est attendu des membres de la famille impériale et de leur entourage.

L'AFP précise que l'empereur du Japon n'a plus aucun rôle politique depuis l'après-guerre mais demeure une importante figure symbolique de la nation. Face à la polémique, le jeune couple avait reporté ses noces et Kei Komuro était parti en 2018 aux Etats-Unis pour y poursuivre ses études de droit.

Mako a souffert de stress post-traumatique en raison de la pression médiatique autour de son projet de mariage, a récemment révélé l'Agence de la maison impériale. Après son mariage, Mako a confié lors d'une conférence de presse avoir ressenti "peur, tristesse et douleur" à cause des allégations parues dans les médias sur elle et la famille de Kei Komuro, qu'elle a qualifiées de "rumeurs infondées".

La pression médiatique a continué après leur mariage, les médias nippons s'étant ensuite attardés sur le fait que M. Komuro a raté le concours d'entrée du barreau de New York. Il a obtenu plus tôt cette année un diplôme en droit aux Etats-Unis et travaille actuellement dans un cabinet juridique à New York.

Mako quant à elle a étudié l'art et le patrimoine culturel à l'International Christian University de Tokyo, où elle avait rencontré son futur époux, et a passé un an à l'université d'Edimbourg. Elle est également titulaire d'une maîtrise en études muséales de l'université britannique de Leicester.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image