Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mallaury Nataf SDF : Cancer, attaques cardiaques, elle raconte son histoire

3 photos
Lancer le diaporama

Vendredi 3 février, Mallaury Nataf, ancienne gloire des productions AB, lançait un terrible appel à l'aide. Devenue SDF et privée de la garde de ses trois enfants, l'héroïne du Miel et les Abeilles criait son désarroi, se faisant l'écho des personnes vivant dans la rue en ce rude hiver.

Depuis cette date, Mallaury Nataf est partout dans les médias. Après un passage virulent sur le plateau de Paul Amar dans Revu & Corrigé, elle s'est hier confiée au site de TV Mag et a raconté sa descente aux enfers.

"J'ai contracté un cancer de l'utérus"

Tout commence il y a cinq ans : "J'ai contracté un cancer de l'utérus dont j'ai guéri sans l'avoir soigné car je ne le voulais pas. Mais j'en suis sortie extrêmement faible et fatiguée", raconte-t-elle.

Très affaiblie par cette maladie, elle rencontre celui qui deviendra son mari, Abraham Gabay, étudiant kabbaliste et ancien secrétaire de rédaction d'Europe 1. Ensemble, ils vont vivre une histoire d'amour dans laquelle la religion juive tient une place centrale. Celle qui déclarait au Parisien que son "seul tort était d'être juive orthodoxe pratiquante" se voit retirer, en juillet 2010, la garde de ses deux premiers enfants, Rafaël, 13 ans, et Angeline, 11 ans (nés de deux précédentes unions).

"Mon père, qui avait développé une relation quasi incestueuse avec moi, et mes deux anciens maris n'ont pas supporté que je puisse être heureuse avec cet homme. Ils ont engagé une série d'actions en justice", explique-t-elle.

"Je suis moi-même victime de six attaques cardiaques"

Privée de ses deux enfants, Mallaury Nataf subit une nouvelle épreuve : son mari fait deux ruptures d'anévrisme. Elle raconte : "Il ne parle plus, ne dit plus rien. Tout s'écroule d'un coup."

Pire, elle est elle-même victime d'attaques cardiaques, six selon elle. Tout s'enchaîne alors très vite : perte des droits au logement puis perte de son domicile fixe, la comédienne va alors d'hébergement en hébergement.

Depuis le 8 novembre, elle est à la rue...

Elle raconte : "Je dors dans les parkings Vinci, dans les parcs publics, quai de Javel, place de la Nation. J'ai dormi en bas des Champs-Élysées, devant l'Élysée, devant le restaurant, très huppé Chez Laurent... Toutes les nuits, je ne reste jamais plus de deux ou trois heures au même endroit."

Après 80 jours de calvaire et la perte de Shiloh, son troisième enfant, placé à la DAS de Saint-Vincent-de-Paul, une lueur d'espoir survient enfin : elle est hébergée par la responsable de l'association Pause Café depuis dimanche dernier.

Quelques incohérences dérangeantes...

Après son interview dans Le Parisien, les médias sociaux se sont emballés, notant par exemple la parfaite manucure de la jeune femme. Ce à quoi elle répond : "Je prends soin de moi et me suis toujours lavée. Je me manucure les mains car l'aspect extérieur est primordial même si l'on doit dormir dehors. D'une certaine façon, je suis une sorte de précurseur. Au Japon, certains cadres sont impeccablement habillés alors qu'ils dorment dans la rue. Bientôt, cela va arriver en France." Des propos difficiles à comprendre... et à croire ?

A Jean-Marc Morandini,qui lui demande, sur le plateau de son émission sur Direct 8, si elle a fait sa manucure elle-même, elle répond : "Bien sur que non ! Je ne sais pas faire, mais je vous dis que c'est avec les quelques euros qui m'ont été donnés par des associations."

Elle va même plus loin en déclarant, toujours au site de TV Mag : "En deux mois, j'ai reçu près de 2 000 euros, ce qui m'a permis de manger très correctement, notamment dans le quartier des Champs-Élysées que j'affectionne." Des paroles encore une fois difficiles à commenter !

"Je suis extrêmement croyante"

Dans toutes ses interviews, Mallaury Nataf ne cesse de crier sa foi et assure vivre selon les préceptes judaïques. Elle parle de rejet de la part de la communauté juive et attaque ainsi Jean-Luc Azoulay, son ancien producteur. Alors que celui-ci se disait prêt à l'aider, Mallaury Nataf a tenu un discours totalement opposé, hier, 6 février, sur le plateau de Jean-Marc Morandini.

"Y'a plusieurs catégories de juifs, lance-t-elle. Celle que j'essaie de devenir et puis les gens comme Jean-Luc Azoulay, Madoff, DSK ou même mon propre père." Des propos que l'on ne peut en aucun cas cautionner et qui semblent totalement hors sujet.

Traitant Azoulay d'escroc, elle lui reproche de lui devoir beaucoup d'argent (suite aux rediffusions massives de la série Le Miel et les Abeilles sur AB). "Azoulay est un menteur et quelqu'un de mauvaise foi quand il dit que je ne lui ai pas demandé d'aide. Il y a deux ans, quasiment jour pour jour, j'étais dans son bureau. Je lui ai demandé un peu d'argent... 5 000 euros... Et lui qui a un 1 000 m2 à Neuilly m'a dit qu'il n'avait pas d'argent pour moi", conclut-elle.

Difficile de se forger une opinion face à un tel discours... Jean-Marc Morandini a invité Jean-Luc Azoulay à venir répondre sur son plateau, ce soir, 7 février. Mallaury Nataf, elle, ne semble pas près de retourner dans l'ombre."Aujourd'hui, je songe à réaliser un documentaire sur les pirates pour la société Gédéon et j'aimerais beaucoup animer une émission sportive à la radio", conclut-elle dans l'interview accordée au site de TV Mag.

Interview à retrouver dans son intégralité sur le site de TV Mag

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel