Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Marc Ladreit de Lacharrière accueille les VIP au Marigny

50 photos
Lancer le diaporama
Spectacle "Peau d'âne" lors de la réouverture du théâtre Marigny à Paris le 22 novembre 2018.
Jeudi 22 novembre 2018, le théâtre Marigny, dans le chic 8e arrondissement de Paris, avait mis les petits plats dans les grands à l'occasion d'une soirée organisée pour fêter sa réouverture après cinq années de travaux. Marc Ladreit de Lacharrière, président de Fimalac, était à la manoeuvre.

Que du beau monde ! Sur le tapis rouge déroulé à l'entrée du théâtre situé à quelques pas seulement des Champs-Élysées, on a pu voir défiler un impressionnant parterre de convives et notamment issus de la sphère politique. Tous sont venus célébrer le renouveau du Marigny, qui met à l'affiche un classique : Peau d'âne.

L'exception culturelle française

La soirée a été entamée par un discours de l'homme d'affaires Marc Ladreit de Lacharrière, patron du groupe Fimalac. Ce dernier, via la branche Fimalac Entertainment (et le Label Fimalac Culture), a permis les travaux de rénovation du théâtre après avoir investi pas moins de 20 millions d'euros. Une enveloppe à la hauteur du résultat comme en témoigne le lustre éclatant des lieux (rénovation des loges, des équipements scénographiques, de la petite salle de 300 places rebaptisée Studio Marigny et de la grande salle de 1 000 places), qui met la pression sur les épaules de Jean-Luc Choplin, choisi pour diriger Marigny. C'est que, désormais, le pari affiché est de "faire revenir le grand public".

Avec Peau d'âne – conte populaire de Charles Perrault adapté au cinéma par Jacques Demy dans une version devenue culte accompagnée d'une bande originale de Michel Legrand – pour se relancer, Marc Ladreit de Lacharrière a évoqué "une idée brillante" et s'est réjoui de faire rayonner "l'exception culturelle française" tout en évoquant Marigny comme "un joyau". "J'ai toujours pensé qu'un créateur d'entreprises, un entrepreneur, qui réussit, doit mettre sa réussite professionnelle au service de la cité. C'est ce que nous faisons depuis l'origine, avec Véronique Morali, depuis la création de Fimalac il y a maintenant 25 ans", a-t-il déclaré. Le businessman, qui a notamment remercié la maire de Paris Anne Hidalgo pour "sa confiance", a aussi souligné que le théâtre Marigny accueillait désormais un restaurant haut de gamme signé Costes.

Sur le tapis rouge de la soirée, on a donc pu voir défiler plusieurs personnalités politiques : Valéry Giscard d'Estaing et sa femme Anne-Aymone, Jacques Toubon et sa femme Lise, Eric Woerth, Renaud Donnedieu de Vabres, Alain Minc et sa femme Sophie Boisrond ainsi que Christophe Girard, Laurent Fabius et sa compagne Marie-France Marchand-Baylet, Jean-François Copé et sa femme Nadia D'Alincourt, Franck Riester (ministre de la culture), Virginie Calmels et son compagnon Jérôme Chartier, Frédéric Mitterrand...

Broadway à Paris...

Les spectateurs ont applaudi à tout rompre un spectacle d'une très grande qualité, digne de Broadway. Sur scène, on retrouve Marie Oppert (Peau d'âne), Michaël Denard (le Roi du royaume Bleu), Emma Kate Nelson (la fée des Lilas), Marie-Agnès Gilot (la reine du royaume Rouge), Mathieu Spinosi ou Olivier Fredj (prince du royaume Rouge), Christine Gagnieux (la vieille) ainsi que Franck Lopez (roi du royaume Rouge). Plus surprenant, on retrouve également l'ancienne star du JT de TF1, Claire Chazal (narratrice et voix de la rose), très à l'aise dans son rôle.

Ce Peau d'âne, dont la direction artistique est signée Emilio Sagi avec Daniel Bianco, Pepa Ojanguren, Eduardo Bravo et Nuria Castejon, colle un sourire aux lèvres du début et à la fin et fait pétiller les yeux des petits et des grands grâce à des costumes et des décors flamboyants (forêt enchanteresse, jeux de lumières ou de miroirs, respect et remise au goût du jour des anachronismes présents dans le film, séquence aérienne décalée...). Quant aux musiques, elles font toujours le même effet, en témoignent les pieds des spectateurs qui battent la mesure sur le célèbre Cake d'amour...

Thomas Montet

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel