Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mariés au premier regard 2021 : Le tournage stoppé avant le mariage de Cécile, ce qui n'a pas été montré

18 photos
Voir 18 photos
Mariés au premier regard 2021 : Le tournage stoppé avant le mariage de Cécile, ce qui n'a pas été montré
Le 1er mars, les téléspectateurs de M6 ont fait la connaissance de Cécile dans "Mariés au premier regard 2021". Son aventure s'est poursuivie la semaine suivante, l'occasion pour "Purepeople" de l'interroger sur sa fille et son mariage avec Alain.

Le 15 mars 2021, M6 a diffusé le deuxième épisode de Mariés au premier regard. L'occasion pour les téléspectateurs de retrouver Cécile (41 ans), agent commercial en immobilier. La maman d'Anissa (18 ans) s'est mariée avec Alain (41 ans) avec lequel elle était compatible à 83%. Interrogée par Purepeople, la belle brune est revenue sur son début d'aventure.

Pourquoi avoir participé à cette expérience ?

J'ai eu un problème de santé et j'ai dû rester alitée. Je me suis retrouvée face à moi-même en train de faire une analyse de ma vie, parce que je n'avais que ça à faire. Je me suis dit que cette vie ne me convenait pas. J'ai vu qu'il y avait le casting de Mariés au premier regard et je me suis dit : 'Pourquoi pas.' En même temps, j'ai postulé pour être agent immobilier. Depuis ces deux inscriptions, ma vie a complètement changé.

Vous êtes restée neuf ans célibataire, notamment pour vous consacrer à votre fille. Entriez-vous confiante malgré tout dans cette aventure ?

Quoi qu'il advienne, j'ai confiance en moi. J'ai aussi fait confiance aux experts. J'étais sûre de mon choix et je ne comptais pas abandonner.

Votre fille Anissa est une jeune femme cash, un caractère qui a beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux. Comment l'avez-vous pris toutes les deux ?

On sait elle et moi qu'on a toutes les deux un franc-parler. C'est sûr que quand c'est médiatisé, ça passe ou ça casse. On est comme ça dans la vie de tous les jours. Mais ma fille du haut de ses 18 ans a pris énormément de recul par rapport aux remarques. Elle m'a juste envoyé un vocal le soir de la diffusion pour me dire : 'Maman je suis quand même une sale gosse.' (rires). Elle assume. Elle n'en a strictement rien à faire. Je l'ai beaucoup appelée ces derniers temps [elle habite à la frontière suisse, NDLR], pour prendre un peu la température, voir si elle avait été un peu touchée par les commentaires, mais absolument pas. Elle m'a dit que ça la faisait rire. J'étais là pour temporiser les choses au cas où mais je n'en ai pas eu besoin.

Vous avez pris un coach sportif pour vous remettre en forme. Combien de kilos avez vous perdu ?

J'ai perdu trois ou quatre kilos de graisse et j'en ai repris trois ou quatre de muscles. Mon but n'était pas forcément de maigrir mais de restructurer ma silhouette. J'ai perdu 10 centimètres de tour de taille en un mois et demi. J'ai fait attention à mon alimentation et trois ou quatre heures de sport par semaine. Donc j'étais satisfaite du résultat le jour J. D'ailleurs je vais reprendre mon coaching parce que l'hiver a été un peu rude.

Etiez-vous tout de même bien dans votre peau avant ce coaching ?

Totalement. Quand on me dit 'Cécile, tu fais massive à l'écran', je m'en fous. Je suis une femme pulpeuse, j'ai des formes là où il faut. L'écran nous fait prendre 5 à 10 kilos. Quand j'ai vu l'image je me suis dit 'oula, ce n'est pas moi'. Ca ne nous avantage pas du tout.

Vous ne vous sentiez pas bien du tout avant d'entrer dans la mairie. Que s'est-il passé ?

J'ai réussi à garder tout mon stress pendant des semaines, voire des mois, avant le jour J. Et là, mon corps a pris le dessus sur mon état. J'ai commencé à trembler des jambes et des mains. J'avais des points bleus au niveau des yeux, je ne voyais plus rien. J'ai eu une grosse montée de tension. La prod' a dit 'stop on va lui donner du sucre sinon elle ne va pas tenir'. Quand je dis à mon père que j'avais l'impression de faire un malaise, je me sentais vraiment partir. On ne le voit pas vraiment à l'image. J'ai perdu tout contrôle. Je me suis demandée ce que j'étais en train de faire.

C'est passé tout seul ou a-t-il fallu appeler des secours ?

Quand mon papa m'a laissée, ça a été la catastrophe. J'ai été impressionnée par toutes les caméras et tout le staff. Dès que je les voyais, ça me stressait encore plus. C'est pour ça que je regardais souvent en l'air. Quand je suis rentrée à la mairie, je marchais mais sans rien calculer. J'étais là sans être là. En fait c'est quand Alain a commencé à me parler que je me suis complètement détendue. J'ai repris un peu mes esprits grâce à Alain. Mais aucun médecin n'est venu. On m'a donné un verre de soda et je me suis dit que je n'avais pas fait tout ça pour repartir.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image