Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Marion Cotillard, Blood Ties: 'J'étais prête à tout ce que Guillaume souhaitait'

Guillaume Canet a assuré la réalisation de Blood Ties, remake du film dans lequel il avait joué avec François Cluzet, Les Liens du sang. Dans ce long métrage qui installe l'intrigue dans le New York des années 1970, il dirige une nouvelle fois sa compagne, Marion Cotillard, après l'avoir fait dans Les Petits Mouchoirs. Elle joue le rôle d'une prostituée droguée, mais aussi mère de famille qui a été abandonnée par celui qu'elle aime, un truand joué par Clive Owen.

Pour le magazine Télé Star, le couple Cotillard-Canet est revenu sur le tournage et le fait de travailler avec sa moitié. Guillaume Canet estime que c'est plus un avantage pour le réalisateur que pour l'actrice : "C'est difficile pour elle de passer toute la journée sur un tournage, de rentrer le soir et de devoir entendre tous les problèmes que le réalisateur a dû résoudre et devra solutionner. Mais c'était également compliqué pour moi. Sur le plateau, je ne voulais pas exprimer trop de reconnaissance, de peur que le reste de l'équipe pense que je m'adressais plutôt à la compagne qu'à l'actrice."

Marion Cotillard réagira à l'écoute de ses propos : "Il n'y avait rien de physique, je n'avais pas à tourner de scènes nue, ou autre chose dans ce style. En tout cas, émotionellement, j'étais prête à faire tout ce que Guillaume souhaitait. [...] Je lui fais confiance à 200% et contrairement à ce qu'il vient de dire, il a toujours été très juste à mon égard pendant le tournage." Ils ne dévoileront pas plus de leur vie privée, sauf lorsque Guillaume Canet s'adresse à sa bien-aimée durant l'interview pour lui dire : "Tu peux quand même juste dire que je suis quelqu'un de romantique à la maison." Elle rit et rétorque : "Oui, je le pourrais, parce qu'en plus c'est vrai !"

Guillaume Canet a expliqué au Parisien pourquoi il avait choisi de travailler avec l'actrice oscarisée qui est la mère de son enfant, Marcel, 2 ans : "New York est une ville cosmopolite. J'ai pensé qu'elle serait complètement capable d'incarner ce personnage. Mais je voulais aussi retravailler avec Marion après Les Petits Mouchoirs, car c'est une actrice d'une grande générosité, qui accepte de tout jouer sans se soucier si c'est bien ou mal." De son côté, la comédienne dira à Version Femina son ressenti post-tournage : "Guillaume est quelqu'un qui insuffle énormément de créativité chez tous ceux avec qui il travaille." Elle soulignera son perfectionniste et son implication, et estime qu'il a "réussi son film".

Pas de compétition entre eux, expliquera Guillaume Canet : "Si certaines personnes imaginent que j'ai fait Blood Ties dans l'espoir de recevoir un Oscar et d'oeuvrer pour la parité de mon couple, alors, 1/ j'arrête immédiatement ce métier. 2/ Je change de femme. D'abord, je ne fais pas ce métier pour empocher des prix. Et suis-je en compétition avec Marion ? Non, heureusement... Ce sera franchement triste. Cela me fait rigoler rien que d'y penser."

Afin d'incarner une New-Yorkaise avec l'accent italien, elle a aussi beaucoup travaillé. "Mon père m'a toujours dit : Le don ne suffit pas", se souvient-elle pour Version Femina. A l'affiche en novembre de The Immigrant de James Gray, elle a tourné cet été dans Deux jours, une nuit des frères Dardenne et commencera en janvier un film en anglais : "C'est une adaptation de Macbeth, avec le texte original de Shakespeare. Quand j'ai lu le scénario, heureusement que je connais l'histoire, car je n'ai rien compris. Il y avait des monologues de mots que j'ignore, même si je parle un peu anglais. C'est un projet fou. Je ne sais pas pourquoi ils m'ont demandé à moi de faire ce truc... En même temps, je trouve ça tellement génial que je ne le crie pas trop fort, de peur qu'ils se disent, mais oui, pourquoi on lui a proposé à elle !"

"Blood Ties", en salles le 30 octobre

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel