Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Marlène Harnois "harcelée, insultée, giflée" : "Myriam Baverel inspire la peur"

Mariage blanc, harcèlement moral, insultes, humiliations... Voilà quelques-unes des accusations qu'a portées Marlène Harnois, médaille de bronze aux Jeux olympiques de Londres en taekwondo, à l'encontre de sa coach, Myriam Baverel. Des révélations hallucinantes et immédiatement démenties par cette dernière, qui au contraire évoque une dépression post-JO de son élève : "Je pense que c'est une athlète qui a disjoncté après les Jeux." Des propos inacceptables pour la jeune athlète de 26 ans qui s'est expliquée dans le journal L'Équipe.

Elle revient ainsi sur l'événement qui aurait conduit à son éviction de l'équipe de France, une altercation qu'elle aurait eue avec Myriam Baverel le 6 avril dernier à l'INSEP. Selon cette dernière, Marlène Harnois aurait insulté un arbitre avant de s'en prendre à sa coach qui lui demandait de se calmer. "J'ai lu que j'avais manqué de respect à un arbitre, répond Marlène Harnois dans L'Équipe de ce jour. L'arbitre, c'était Maéva Coutant, une fille du collectif, de la famille. Jamais, je n'aurais pu être insultante à son égard." Idem pour son "pétage de plombs post JO". Marlène Harnois nie farouchement et évoque une diversion : "La vérité est ailleurs. La Fédé allume des feux pour masquer celui que j'allume, moi."

La championne évoque "un système vicié" par son DTN depuis seize ans, Philippe Bouëdo, "qui passe son temps à l'international" et qui a confié "le pouvoir" à Myriam Baverel, devenue "entraîneur, sélectionneur et directrice des équipes de France" : "Elle est toute puissante et elle inspire la peur à tout le monde parce qu'elle est dure, virulente." Et d'évoquer le cas de Gwladys Epangue, leader nationale de la discipline partie s'entraîner avec les hommes, Augustin Bata, parti au Gabon, ou encore la dépression d'un des adjoints de Myriam Baverel.

Et l'explication est toute trouvée : "C'est une fille qui fait régner sa loi. (...) On compose avec elle ou on saute. Elle m'a régulièrement harcelée, insultée et même giflée." Une description que confirme Maéva Coutant, l'arbitre qui aurait été insultée par Marlène Harnois selon Myriam Baverel et qui a récemment quitté l'équipe de France : "C'est aberrant ce qu'elle [Marlène Harnois, NDLR] pouvait endurer. C'était choquant. Elle ne méritait pas un traitement pareil mains on ne voyait pas de réaction de sa part."

Un arbitre international, qui a voulu garder l'anonymat abonde dans le même sens, ne donnant pas une belle image de Myriam Baverel, elle-même médaillée d'argent en 2004 aux JO d'Athènes. "En 2009, lors de l'Open d'Espagne, j'ai entendu des propos inacceptables, des insultes comme 'espèce de conne', alors que Marlène Harnois gagnait son combat, explique-t-il. J'ai déjà vu du coaching agressif, mais jamais de cet ordre-là."

Marlène Harnois confie avoir envoyé un texto à Valérie Fourneyron, ministre des Sports, devant le silence des instances. La ministre a ainsi convoqué le DTN et son adjoint et demandé l'ouverture d'une enquête aurpès de l'Inspection générale de la jeunesse et ses sports, alors que la Fédération devrait publier un communiqué dans la journée. Pour Marlène Harnois, suspendue et écartée de la sélection des prochains championnats du monde, le choix est simple : "J'ai le choix entre rentrer au Canada ou rester en France et arrêter le haut niveau."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
M. Pokora dans l'émission "C à vous" sur France 5
M. Pokora dans l'émission "C à vous" sur France 5
Benjamin Castaldi explique que sa famille et lui sont sous protection, sur Non Stop People
Benjamin Castaldi explique que sa famille et lui sont sous protection, sur Non Stop People
Mercotte révèle avoir tout un tas d'admirateurs secrets qui lui écrivent dans "Le Meilleur Pâtissier".
Mercotte révèle avoir tout un tas d'admirateurs secrets qui lui écrivent dans "Le Meilleur Pâtissier".
Benjamin Castaldi invité sur Non Stop People évoque sa situation financière compliquée
Benjamin Castaldi invité sur Non Stop People évoque sa situation financière compliquée
Fiona Gélin, invitée dans l'émission L'instant De Luxe, sur Non Stop People.
Fiona Gélin, invitée dans l'émission L'instant De Luxe, sur Non Stop People.
Fabienne Carat évoque ses au revoir chaleureux dans "Plus belle la vie", le 25 novembre 2020
Fabienne Carat évoque ses au revoir chaleureux dans "Plus belle la vie", le 25 novembre 2020
Fabenne Carat émue au côté de Stéphane Hénon
Fabenne Carat émue au côté de Stéphane Hénon
Hommage à Diego Maradona, emporté à 60 ans par une crise cardiaque. Dans "Quotidien", le journaliste de "So Foot" Joachim Barbier se souvient de quel homme était ce génie du football. Il a eu la chance de le rencontrer en Argentine il y a deux ans.
Hommage à Diego Maradona, emporté à 60 ans par une crise cardiaque. Dans "Quotidien", le journaliste de "So Foot" Joachim Barbier se souvient de quel homme était ce génie du football. Il a eu la chance de le rencontrer en Argentine il y a deux ans.
Geneviève de Fontenay évoque le centenaire de Miss France et Sylvie Tellier sur BFMTV
Geneviève de Fontenay évoque le centenaire de Miss France et Sylvie Tellier sur BFMTV
Jean-Luc Reichmann au téléphone avec Karine Ferri dans "Les 12 coups de midi" - TF1
Jean-Luc Reichmann au téléphone avec Karine Ferri dans "Les 12 coups de midi" - TF1
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image