Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Meghan et Harry victimes de racisme ? Un membre de la famille royale pointé du doigt

14 photos
Voir 14 photos
Meghan et Harry victimes de racisme ? Un membre de la famille royale pointé du doigt
Cela fait maintenant un an que le prince Harry et Meghan Markle ont quitté la monarchie pour s'installer en Californie. Pour autant, leur récente interview avec Oprah s'est transformée en véritable règlement de comptes avec la famille royale, avec accusations de racisme en prime.

Parmi les nombreuses bombes lâchées par le prince Harry et Meghan Markle lors de leur interview avec Oprah Winfrey, diffusée le 7 mars 2021, celle affirmant que des membres de la Firme ont fait preuve de racisme est celle qui a fait le plus de bruit. A en croire le duc et la duchesse de Sussex (qui attendent une petite fille pour l'été), il y aurait eu des "inquiétudes" quant à la couleur de peau de leur fils Archie avant sa naissance, au printemps 2019. Depuis, tabloïds et experts royaux tentent d'identifier le ou les coupables.

Dans son podcast Chatting with Lady C diffusé le 30 mars, l'auteure britannique Lady Colin Campbell affirme que la princesse Anne, la fille de la reine Elizabeth, et donc la tante du prince Harry, aurait été à l'origine de ces "inquiétudes". Mais il s'agirait en réalité d'un malentendu : "Harry a décidé que sur la plus mince des allusions à la culture cela faisait référence à la couleur [de peau]. Elle [la princesse Anne] s'inquiétait des effets désastreux de laisser quelqu'un de cet acabit, du point de vue du caractère, entrer dans la famille", affirme Lady Colin Campbell. "Harry s'est empressé de retrouver Meghan avec ces objections, Meghan en a fait des armes basées sur la couleur. Nous avons affaire à des gens qui font tout pour trouver une injure là où il n'en existe sans doute pas."

Il n'y aurait donc eu aucune inquiétude sur la couleur de peau de Meghan Markle, ni même sur celle de son fils Archie. La princesse Anne (70 ans) aurait en revanche appréhendé le choc des cultures avec l'intégration de l'ex-actrice américaine, qui plus est féministe, au sein de la famille royale britannique. "Meghan et Harry ont utilisé cette préoccupation authentique d'une tante aimante, qui est pragmatique, expérimentée, modeste, intelligente et sensible, Lady Colin Campbell a-t-elle ajouté. Personne n'est coupable en terme de racisme. Mais la princesse Anne était la championne pour dire 'n'épouse pas cette fille, elle ne convient pas. Elle n'est pas la bonne pour le pays, pour le job'. Eh bien, cela s'est avéré être vrai."

Ces accusations de racisme ont grandement secoué la Couronne. Quelques jours après la diffusion de l'interview, dans un rare commentaire alors qu'il effectuait un engagement officiel avec Kate Middleton, le prince William a nié les dires de son frère et sa belle-soeur. Le 9 mars, le palais de Buckingham a publié un communiqué très personnel au nom de la reine Elizabeth : "Toute la famille est attristée d'apprendre à quel point ces dernières années ont été difficiles pour Harry et Meghan. Les questions soulevées, en particulier celles liées à la race, sont préoccupantes. Bien que certains souvenirs puissent varier, elles sont prises très au sérieux et seront traitées par la famille en privé. Harry, Meghan et Archie seront toujours des membres très aimés de la famille."

A noter qu'une enquête interne du palais tente également d'y voir plus clair sur les accusations de harcèlement qui pèsent sur Meghan Markle depuis le 2 mars, après qu'un ancien collaborateur a porté plainte contre elle, en octobre 2018.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image