Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Meghan Markle accusée de harcèlement : son tout premier petit-ami prend sa défense

Meghan Markle accusée de harcèlement : son tout premier petit-ami prend sa défense
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
21 photos
Quelques jours avant l'interview choc des Sussex avec Oprah Winfrey, une ancienne plainte pour harcèlement visant Meghan Markle a été révélée. Alors que le palais de Buckingham poursuit son enquête en privé, le tout premier petit-ami de la duchesse décide de s'en mêler.

Son tout premier baiser, Meghan Markle l'a vécu à l'âge de 13 ans, alors qu'elle était en vacances dans un camp d'été dédié au théâtre. Lors d'une interview avec Larry King en 2013, alors qu'elle était encore actrice dans la série Suits, la future duchesse de Sussex avait révélé l'identité de son premier petit-ami, un certain Joshua Silverstein. Bien des années plus tard, ce dernier prend publiquement sa défense dans un nouvel entretien dévoilé le 31 mars 2021.

Aujourd'hui marié et père de deux enfants, Joshua Silverstein est un comédien installé à Los Angeles. Interrogé par le magazine US Weekly sur les accusations de harcèlement qui pèsent désormais sur Meghan Markle, l'Américain a du mal à y croire. Pour rappel, le 2 mars dernier, The Times a rapporté qu'une plainte pour harcèlement avait été formulée en octobre 2018 par un ancien collaborateur du duc et de la duchesse, du temps où ils travaillaient encore au palais de Kensington. Une ancienne plainte étonnamment révélée au public quelques jours avant la diffusion de l'interview vérité du prince Harry et Meghan Markle avec Oprah Winfrey.

Bien qu'il n'a plus aucun contact avec elle depuis bien longtemps, Joshua Silberstein n'imagine pas Meghan Markle maltraiter des employés du palais : "Je la vois faire tout ce qu'elle pense devoir faire pour être heureuse et co-exister dans un système qui n'a probablement pas été très accueillant envers qui elle est et d'où elle vient", a-t-il commenté. "Lorsque vous trouvez des femmes de couleur - en particulier des femmes noires - qui se défendent, s'expriment et dénoncent ce qu'elles ressentent [comme] un manque de respect ou une oppression, souvent la communauté blanche a tendance à classer cela de manière négative (...)", a estimé le comédien. Ce dernier ajoute que son ex-petite-amie doit "probablement prendre des décisions difficiles (...) pour simplement pouvoir sourire le lendemain".

Il y a quelques semaines déjà, Meghan Markle avait pu compter sur le soutien de Lindsay Roth, sa meilleure amie rencontrée à l'université, mais également de plusieurs amis célèbres tels que Serena Williams et Patrick J. Adams, son partenaire dans Suits.

Toute la famille est attristée

Il y a maintenant un an que le prince Harry, Meghan Markle et leur fils Archie (22 mois) ont quitté la monarchie britannique pour s'installer en Californie. Le 7 mars, lors de son entretien télévisé avec Oprah Winfrey, le couple est non seulement revenu sur les raisons de son départ - la pression médiatique, la rigidité du protocole, le manque de soutien au sein de la famille royale -, mais il a surtout laissé entendre que certains membres de la Firme avaient fait preuve de racisme en s'inquiétant de la couleur de peau de leur fils avant sa naissance. Une accusation qui a provoqué un vif débat outre-Manche.

Si le prince William a brièvement nié ces accusations au détour d'une sortie à Londres avec Kate Middleton, la reine Elizabeth a quant à elle affirmé dans un communiqué que "toute la famille est attristée d'apprendre à quel point ces dernières années ont été difficiles pour Harry et Meghan". Il a été ajouté : "Les questions soulevées, en particulier celles liées à la race, sont préoccupantes. Bien que certains souvenirs puissent varier, elles sont prises très au sérieux et seront traitées par la famille en privé." A noter qu'une enquête interne du palais tente également d'y voir plus clair sur les accusations de harcèlement qui visent Meghan Markle.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image