Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Meghan Markle accusée de harcèlement : "Très préoccupé", Buckingham réagit

14 photos
Voir 14 photos
Meghan Markle accusée de harcèlement : "Très préoccupé", Buckingham réagit
Après la publication de témoignages d'anciens membres du staff de Meghan Markle au Royaume-Uni, l'accusant de harcèlement, le palais de Buckingham a réagit dans un communiqué inhabituel, le mercredi 3 mars 2021.

Période houleuse pour Meghan Markle. Victime des pires attaques sur les réseaux sociaux comme dans les médias, la duchesse de Sussex vient de voir des accusations de harcèlement refaire surface. Le 2 mars 2021, le journal britannique The Times dédiait sa Une à Jason Knauf, un ancien employé du palais de Kensington. Il dénonçait le "comportement abusif" de l'ancienne actrice, qui aurait poussé de nombreux membres du personnel à démissionner.

Ces accusations ont été immédiatement réfutées par les avocats de Meghan Markle. Datant de 2018, elles refont surface à seulement quelques jours de la diffusion de l'interview évènement de la duchesse et de son mari le prince Harry avec Oprah Winfrey. Des témoignages assez dérangeants pour que le palais de Buckingham s'en mêle. Dans un communiqué assez singulier transmis aux médias le mercredi 3 mars 2021, la monarchie se dit "très préoccupée" par ces accusations.

"Par conséquent, notre équipe de ressources humaines examinera les circonstances relevées dans l'article. Les membres du personnel impliqués à l'époque, y compris ceux qui ont quitté la Maison royale, seront invités à participer pour voir si des leçons peuvent être tirées. Le palais royal a une éthique de travail stricte en place depuis de nombreuses années et il ne tolère pas et ne tolèrera pas le harcèlement sur le lieu de travail", a affirmé le palais de Buckingham.

De son côté, Meghan Markle s'est dite "attristée" de ces accusations, "en particulier en tant que personne qui a elle-même été victime de harcèlement et qui est profondément impliquée dans le soutien de ceux qui ont subi des souffrances et des traumatismes". La maman d'Archie (bientôt 2 ans) est "déterminée à continuer son travail pour défendre la compassion dans le monde entier et continuera de s'efforcer à montrer l'exemple pour faire ce qui est bien".

Dans un court extrait de l'interview tant attendue, qui sera diffusée sur CBS le dimanche 7 mars, le prince Harry témoignait de sa "grande inquiétude" : "que l'histoire soit en train de se répéter", en faisant référence à la mort de sa mère Diana en 1997 dans un accident à Paris, alors qu'elle tentait d'échapper aux paparazzis qui la pourchassaient.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image