Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Meurtre de Mélodie Massé : le SDF Cédric Bernasconi condamné à perpétuité

Cédric Bernasconi a été condamné à la prison à perpetuité pour le meurtre de Mélodie Massé. Enceinte de 8 mois, la jeune femme avait été violée et assassinée par le SDF alors qu'elle se trouvait à son domicile d'Ustaritz. Un meurtre jugé "abominable" par la Cour.

Le verdict est tombé le 27 septembre 2019. Selon l'AFP, la réclusion criminelle à perpétuité a été requise contre Cédric Bernasconi à la cour d'assises de Pau. L'homme SDF diagnostiqué schizophrène était accusé du meurtre et du viol aggravé en 2017 de Mélodie Massé, une jeune femme enceinte de 8 mois. Alors compagne d'Olivier (ex-candidat de l'émission 10 couples parfaits), la jeune femme avait été tuée le 13 septembre 2017 à Ustaritz alors qu'elle se trouvait seule à son domicile.

Pendant le procès, l'avocat général Marc Mariée a demandé que cette sentence soit accompagnée d'une peine de sûreté de 22 ans. Il a déclaré : "Existe-t-il, au moment des faits, des troubles ayant altéré son discernement ? Et si oui, y a-t-il lieu d'écarter la réclusion (criminelle à perpétuité) encourue pour la ramener à une peine maximum de 30 ans comme la loi le permet ?" avant de rajouter : "Cédric Bernasconi est pleinement responsable des faits qu'il a commis, il a agi en pleine connaissance, il n'a agi sous l'influence d'aucun trouble".

Une expertise psychiatrique accablante

Schizophrène, une grande partie de la semaine d'audience avait porté sur la santé mentale de l'accusé. L'expertise psychiatrique réalisée au cours de l'instruction par les docteurs Roland Coutanceau et Alain Penin avait conclu à une altération du discernement de l'accusé, mais pas à son abolition, ce qui le rendait apte à être jugé. Les médecins ont conclu que l'homme n'était pas dans "épisode délirant" au moment des faits.

Un meurtre de sang-froid détaillé quasi-cliniquement par le meurtrier. Il a ainsi raconté être entré "par hasard" dans cette maison pour faire un cambriolage avant de ressentir "une pulsion sexuelle" en entendant la voix de la jeune femme au téléphone. Frappée, violée et retrouvée le nez fracturé avec une culotte au fond de la gorge, Cédric Bernasconi a pourtant maintenu qu'il n'avait "pas voulu lui ôter la vie", seulement "la rendre inconsciente".

Un meurtre jugé d'"abomination"

L'avocat des parties civiles, Me Bertrand Arotseche, a rejeté ces déclarations en expliquant : "Je ne veux pas entendre parler de pulsion, qui veut dire spontané, incontrôlable. Cet homme est patient. C'est un prédateur. Il est en chasse", avait plaidé Me Bertrand Arotseche. Pour lui, ce meurtre était "préparé", l'homme avait été aperçu plus tôt dans la journée par un promeneur dans un bois près de la maison. Il était revenu l'après-midi pour, dit-il, "ramasser des châtaignes" repérées un peu plus tôt.

Choqué par la violence de ce crime, l'avocat a ajouté n'avoir jamais vu "une abomination pareille" dans sa carrière d'avocat. "Il la laisse comme ça pendant trois heures ! Ligotée, une culotte au fond de la gorge, le nez fracturé ! Vous dites ne pas avoir eu l'intention de la tuer, mais vous avez fait tout ce qu'il faut pour qu'elle meure", avait-il expliqué.

L'homme était en liberté et sans traitement

Hospitalisé à de multiples reprises, Cédric Bernasconi avait arrêté son traitement neuroleptique et n'avait plus aucune interaction sociale. L'association chargée de sa curatelle renforcée avait même fait un signalement pour disparition inquiétante auprès du juge des tutelles et du parquet.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Iris Mittenaere au mariage de sa maman, le 15 février 2020.
Laeticia Hallyday, Jade et Joy sont en confinement à Los Angeles, le 16 mars 2020.
Laeticia Hallyday a fêté ses 45 ans à Los Angeles le 18 mars 2020, entourée de ses deux filles Jade et Joy et de quelques amis.
Régine dans l'émission "Que sont-ils devenus ?" de Non Stop People le 1er février 2020.
Jenifer : Son incroyable destin depuis la Star Academy.
César 2020 : tapis rouge sous tension et réactions partagées des gagnants au micro de Purepeople.com. Le 28 février 2020.
Maëva Coucke fête ses 26 ans le 27 juin 2020 à Paris.
Pierre-Jean Chalençon en interview pour Purepeople.com, le 4 mars 2020.
Dylan Deschamps, le fils unique de Didier Deschamps, a publié une vidéo de sa compagne Mathilde en bikini le 25 avril 2020. Le couple est confiné sur la Côte d'Azur.
Inès (Koh-Lanta) s'exprime une nouvelle fois sur les vives critiques qu'elle a reçues - Instagram, 25 avril 2020
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel