Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Michael Moore et American Sniper : 'Les snipers sont des lâches, pas des héros'

Fidèle à ses idéaux, Michael Moore n'a pas manqué de faire écho à l'actualité cinématographique, à savoir la sortie d'American Sniper, film de guerre évoquant la vie de Chris Kyle, un tireur d'élite des Navy SEAL qui aurait abattu plus de 160 personnes pendant son activité en Irak, avant d'être assassiné en 2003. Porté par Bradley Cooper, acteur et producteur de ce film réalisé par Clint Eastwood, American Sniper vient de sortir dans 3555 salles américaines, s'offrant plus de 90 millions de dollars de recettes en trois jours.

Dans le flot de critiques enthousiastes, Michael Moore a donné son avis, non pas de réalisateur, mais d'homme. Virulent pourfendeur du lobby pro-armes, l'auteur des documentaires Bowling For Columbine et Fahrenheit 9/11 a lâché quelques tweets qui ont résonné ce week-end. Si à aucun moment, l'homme n'y évoque American Sniper à proprement parler, le sujet évoqué s'y réfère. Assurant que "les snipers ne sont pas des héros", mais plutôt "des lâches", Michael Moore a été vite épinglé sur la Toile, quand bien même son histoire semble personnelle. "Mon oncle a été tué par un sniper pendant la Seconde Guerre mondiale. On nous a appris que les snipers étaient des lâches. Qu'ils vous tiraient dans le dos. Les snipers ne sont pas des héros. Et les envahisseurs sont pires encore", écrivait-il sur Twitter.

Logiquement, un contre-sens en a découlé, et quelques éminents médias tels que The Hollywood Reporter ou Deadline ont pensé que Moore dézinguait le film de Clint Eastwood. Après quelques explications sur Twitter, le réalisateur divorcé de 60 ans a utilisé Facebook pour ajouter quelques précisions. Après avoir évoqué son père, un homme qui a combattu dans le Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale, et son oncle, Lawrence Moore, un parachutiste abattu par un sniper japonais en 1944, le réalisateur raconte la polémique de son point de vue, assure que les médias ont détourné ses propos en affirmant qu'il n'avait pas aimé le film et accuse même Deadline d'avoir transformé ses propos, en troquant "snipers" contre "shooters".

Sauf que si l'on en croit Michael Moore, il n'a pas détesté American Sniper, loin de là. "Superbe performance de Bradley Cooper. Une des meilleures de l'année. Superbe montage. Costumes, coiffures, maquillages superbes", affirme-t-il. Même si on ne peut s'empêcher de penser qu'il manie l'ironie aussi bien qu'il dénonce, Michael Moore pointe quelques zones d'ombre, comme la confusion Vietnam-Irak faite par Eastwood, ou encore le fait que les Irakiens soient traités de "sauvages" tout au long du film. Pour autant, il souligne "aussi ce sentiment anti-guerre exprimé dans le film" ainsi que "la fin touchante".

Néanmoins, pas de quoi le faire changer d'avis : "Je pense que la plupart des Américains pensent que les snipers ne sont pas des héros." Et de prendre un fait divers tout frais pour exemple, celui d'un homme récemment abattu à Memphis, "tué par la balle d'un sniper".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel