Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Miley Cyrus : Encore plus trash, son père Billy Ray n'est vraiment pas mieux !

15 photos
Lancer le diaporama
Billy Ray Cyrus dans le clip Achy Breaky de Buck 22, mis en ligne le 11 février 2014.

Chez les Cyrus, on connaissait bien évidemment l'incontrôlable Miley et son twerk indécent qu'elle balade sur toutes les scènes du monde entier. Gamine infernale qui n'en fait qu'à sa tête, la starlette controversée n'est pas sans rappeler un certain Justin Bieber au féminin (le casier judiciaire en moins) qui, dès qu'il le peut, se fait remarquer comme pas deux. Là où les deux chanteurs ont d'ailleurs un gros point commun et c'est qu'au sein même de leur famille, les choses ne tournent, disons, pas très rond.

Dans un clip mis en ligne, mardi 11 février ,Billy Ray Cyrus, patriarche de la tribu et accessoirement ancienne star de country, fait en effet un retour pour le moins fracassant : le chanteur de 52 ans s'y illustre dans un univers futuristico-kitsch dans lequel il reprend au côté du rappeur Buck 22 l'un de ses tubes, Achy Breaky, à la sauce rap un poil agressive. Mais que le quinqua au look de jeune rockeur massacre ses propres chansons, c'est une chose. Qu'il se mette en scène entouré de créatures torrides en très petites tenues et les fesses à l'air, c'en est une autre.

Car Billy Ray Cyrus n'hésite pas en effet à surfer sur la vague provoc' lancée par sa propre fille. Dans Achy Breaky, le chanteur fait mine de balancer de gros coups de riff de guitare électrique en compagnie d'une ribambelle de naïades incendiaires qui n'ont visiblement pas froid aux yeux. Dans sa démarche, Billy Ray va même encore plus loin puisqu'il s'amuse à citer ouvertement Miley, son twerk et surtout son Wrecking Ball, qui a tant fait jaser l'année dernière - le tout bien évidemment au côté de ces fameuses bombes qui, elles aussi, s'adonnent à cette danse lascive.

Difficile de savoir s'il faut en rire ou en pleurer. Difficile aussi de savoir si cette séquence sera au goût de Miley Cyrus herself. Car autant, sur scène, l'ex-Disney girl peut bien faire ce qu'elle veut. Autant quand c'est son propre père qui se la joue trash, cela change légèrement les règles du jeu. Alors, Miley, fière des exploits de son papounet ? Ou pas...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image