Mort de Robert Badinter, l'homme de l'abolition de la peine de mort : réaction forte d'Emmanuel Macron
Publié le 9 février 2024 à 12:13
Par Samya Yakoubaly | Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
On lui doit d'avoir défendu corps et âme l'abolition de la peine de mort en France. L'ancien ministre de la Justice Robert Badinter est mort à l'âge de 95 ans a appris l'AFP auprès de sa collaboratrice, Aude Napoli.
Mort de Robert Badinter, l'homme de l'abolition de la peine de mort : réaction forte d'Emmanuel Macron
Robert Badinter est mort
Archives - Robert Badinter Fervent défenseur des droits humains avec son épouse Elisabeth, il est décédé à 95 ans
Archives - Elisabeth Badinter et Robert Badinter en 2008 Il est l'une des dernières figures marquantes du Mitterrandisme
Robert Badinter Portrait Studio 2007 L'avocat a eu trois enfants avec Elisabeth Badinter
Archives - Elisabeth Badinter et Robert Badinter Robert Badinter se fait connaître du grand public pour son combat contre la peine de mort dont il soutient l'abolition devant le Parlement en 1981.
Archives - Robert Badinter
La suite après la publicité

Robert Badinter, ancien ministre de la Justice de François Mitterrand et ancien président du Conseil constitutionnel à qui l'on doit la défense de l'abolition de la peine de mort devant le Parlement, est décédé ce vendredi 9 février 2024. Il était âgé de 95 ans. Une information transmise par sa collaboratrice Aude Napoli à l'AFP. Surnommé l'avocat des causes justes, il était l'une des figures importantes du socialisme français.

Elevé par sa grand-mère pendant que ses parents travaillaient dur dans une entreprise de négoce de fourrure du 13e arrondissement, Robert Badinter est né à Paris. Son père, Simon Badinter, est arrêté par la Gestapo lors d'une rafle en 1943. Robert, 14 ans, part à sa recherche et manque d'être, lui aussi, arrêté. Simon est déporté et meurt peu après au camp de Sobibor. Trouvant refuge avec sa mère, Charlotte Rosenberg, et son frère, Claude Badinter, à Cognin en périphérie de Chambéry, il entamera par la suite des études de sociologie puis se réoriente vers le droit.

Robert Badinter, abolitionniste de la peine de mort sous François Mitterrand

Avocat à 22 ans, Robert Badinter devient rapidement un ténor du barreau spécialisé en droit pénal, rappelle Le Point. Oeuvrant contre la peine capitale aux côtés de Jean-Denis Bredin, son associé, et de Philippe Lemaire, il a été marqué par la peine de deux de ses clients, guillotinés en 1972. Il rencontre en 1953 François Mitterrand, amateur de tennis et veut porter des réformes institutionnelles profondes. Le leader du Parti socialiste, devenu président, fera de Robert Badinter son ministre de la Justice. Et le garde des Sceaux fera voter, le 18 septembre 1981, la loi qui abolit la peine de mort. Celle-ci sera adoptée par 363 voix contre 117. On lui doit aussi la fin des dispositions de droit qui discriminent encore les homosexuels.

Robert Badinter, marié deux fois et père de trois enfants

Robert Badinter a été marié pendant sept ans à la comédienne Anne Vernon que l'on peut voir dans Les Parapluies de Cherbourg. Puis, l'homme de loi épouse Élisabeth Bleustein-Blanchet en 1965, fille de Marcel Bleustein-Blanchet, fondateur de Publicis, et de Sophie Vaillant, arrière-petite-fille du député socialiste et communard Édouard Vaillant, avec qui il aura trois enfants : Judith, Simon et Benjamin.

Réaction d'Emmanuel Macron

Le président de la République Emmanuel Macron a fait part de son émotion sur X, anciennement Twitter.

"Avocat, garde des Sceaux, homme de l'abolition de la peine de mort. Robert Badinter ne cessa jamais de plaider pour les Lumières. Il était une figure du siècle, une conscience républicaine, l'esprit français", a écrit Emmanuel Macron, ajoutant une photographie puissante à ses mots.

L'épouse de l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy, Carla Bruni, a également pris la plume sur Instagram pour partager son émotion.

"Le 9 Octobre 1981 la peine de mort est abolie en France. Encore aujourd'hui, c'est l'une des raisons pour lesquelles je suis fière d'être française. Merci Monsieur Robert Badinter", a écrit l'autrice-compositrice-interprète Carla Bruni-Sarkozy.

La suite après la publicité
La suite après la publicité
Mots clés
People France Mort Décès Photo Politique
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
Tiphaine Auzière, ses rapports avec son beau-père Emmanuel Macron : les mots rares de la fille de Brigitte Macron
Tiphaine Auzière, ses rapports avec son beau-père Emmanuel Macron : les mots rares de la fille de Brigitte Macron
30 janvier 2024
Brigitte Macron ose la robe tube scintillante : soirée au bras d'Emmanuel Macron, Victoria et Sofia de Suède impressionnent
Brigitte Macron ose la robe tube scintillante : soirée au bras d'Emmanuel Macron, Victoria et Sofia de Suède impressionnent
31 janvier 2024
Les articles similaires
Mort de Gérard Collomb à 76 ans d'un cancer : il a bénéficié d'une "sédation longue" annonce sa veuve Caroline
Mort de Gérard Collomb à 76 ans d'un cancer : il a bénéficié d'une "sédation longue" annonce sa veuve Caroline
26 novembre 2023
Brigitte Macron : Sa fille Tiphaine se confie sur le divorce de ses parents et la mort de ce père qui ne connaîtra jamais ses enfants
Brigitte Macron : Sa fille Tiphaine se confie sur le divorce de ses parents et la mort de ce père qui ne connaîtra jamais ses enfants
29 février 2024
Dernières actualités
Xavier (Les 12 coups de midi) : l'ancien champion du jeu de Jean-Luc Reichmann évoque sa fille, au prénom très doux
Xavier (Les 12 coups de midi) : l'ancien champion du jeu de Jean-Luc Reichmann évoque sa fille, au prénom très doux
19:01
Paul-Loup Sulitzer sauvagement agressé par un voisin, musicien de stars ? "Frappé en pleine poitrine", un ami raconte : "Il aurait pu le tuer !"
Paul-Loup Sulitzer sauvagement agressé par un voisin, musicien de stars ? "Frappé en pleine poitrine", un ami raconte : "Il aurait pu le tuer !"
18:40
The Voice 2024 : Une candidate privée de battles à la dernière minute, un choix de la production play_circle
The Voice 2024 : Une candidate privée de battles à la dernière minute, un choix de la production
18:19
Veronika Loubry victime d'une thrombose de la veine centrale à l'oeil : "J'ai perdu la vue de l'oeil gauche..." play_circle
Veronika Loubry victime d'une thrombose de la veine centrale à l'oeil : "J'ai perdu la vue de l'oeil gauche..."
17:57
Dernières news