Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nate Parker accusé de viol dans le passé : Son avenir brillant compromis

10 photos
Lancer le diaporama
Une affaire de viol a refait surface et plombe son film promis aux Oscars.

Il approchait de la gloire, voilà qu'il vit une descente aux enfers. Le réalisateur, scénariste, producteur et acteur Nate Parker était même pressenti aux Oscars avec son film Birth of Nation, oeuvre acclamée du festival de Sundance. Mais lorsqu'une affaire judiciaire concernant l'artiste refait surface, le tableau idyllique devient bien différent.

Avec son titre qui fait écho à l'oeuvre du même nom pro-Ku Klux Klan de D. W. Griffith, Birth of a Nation a fait sensation au festival de Sundance. Après des disettes en matière de diversité symbolisées par la polémique #OscarsSoWhite, beaucoup voyaient en ce film un candidat aux Oscars parfait. C'était sans compter la résurgence d'une affaire remontant à la fin des années 1990, dans les colonnes du site Variety.

Nate Parker a été jugé en 2001 pour des accusations de viol remontant à 1999. A l'époque, il est étudiant à l'Université de Penn State (Pennsylvanie). Avec un ami et membre de l'équipe de lutte comme lui, Jean Celestin, il aurait abusé d'une étudiante alors qu'elle était ivre et inconsciente. Ayant réussi à prouver qu'il avait déjà eu des rapports avec la plaignante, Nate Parker est acquitté, tandis que Jean Celestin est condamné. Une compensation financière de 17 500 dollars pour la victime est remise mais le fin de mot de l'histoire est tragique. En 2012, alors âgée de 30 ans, la jeune femme en question, mère d'un enfant, se suicide. Son certificat de décès note qu'elle souffrait, entre autres, de "dépression et de stress post-traumatique dû à des abus sexuels".

Sur les réseaux sociaux et dans Deadline, Nate Parker tente de s'expliquer en décrivant un moment douloureux de son passé. Ironiquement, le viol est aussi au coeur de son film puisque la femme du héros qu'il incarne en est victime. Rapidement, des appels au boycott sont lancés. Le site Next de Libération rapporte la tribune de Roxane Gay : "Aussi bon ou important qu'il soit, je ne peux placer la valeur d'un film au dessus de la dignité d'une femme dont l'histoire devrait être vue comme aussi importante, une femme qui n'est plus parmi nous pour en parler, se défendre et obtenir justice."

Les studios de Fox Searchlight ont eux montré leur soutien à Nate Parker en rappelant qu'il avait été innocenté. D'autres personnalités enthousiasmées par le film, tels que Spike Lee, Ava DuVernay et Oprah Winfrey, n'ont pas pris la parole pour le moment. Certains remarquent que le "timing" de la résurgence de cette affaire coïncide avec la sortie du film, pour le moment pas menacée, et semblent voir là le signe d'un complot contre le film. D'autres diront que l'affaire a toujours été connue et c'est parce que Nate Parker est sous les projecteurs qu'elle est aujourd'hui médiatisée.

C'est en janvier que Birth of a Nation sortira en France.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel