Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Oscars 2016 : Chris Rock refuse le boycott, Hollywood montré du doigt

Oscars 2016 : Chris Rock refuse le boycott, Hollywood montré du doigt
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
Le débat sur les nominations des Oscars se poursuit et les stars choisissent leur camp.

Le monde entier regarde les Oscars. Certes, les spectateurs attendent de connaître les lauréats de ces prestigieuses récompenses décernées le 28 février prochain, mais cette année une brûlante polémique fait débat. L'absence d'acteurs de couleur dans toutes les catégories d'interprétation a provoqué un tollé, symbolisé par le hashtag #OscarsSoWhite.

Les premiers concernés

Chris Rock, présentateur de cette édition, est un humoriste et acteur noir. Au lieu de boycotter la cérémonie, comme le lui demandait 50 Cent par exemple, la star a préféré choisir la tribune des Oscars pour la critiquer haut et fort. Ainsi, le producteur de la soirée Reginald Hudlin a déclaré à Entertainment Tonight que l'animateur était en train de réécrire son script. Il sera provocateur et incisif à souhait, dit-il.

Matt Damon : Nommé en tant que meilleur acteur pour Seul sur Mars, le meilleur ami de Ben Affleck s'est exprimé lors du festival de Sundance sur les mesures prises par l'Académie pour modifier la composition des membres de l'Académie (76% d'entre eux sont âgés et blancs) : "C'est une première étape. La route est longue, mais je suis heureux que cela commence à bouger."

Les radicaux

Danny DeVito : Interrogé par l'Associated Press durant le festival de Sundance, Danny de Vito n'a pas hésité à dire : "Nous sommes une bande de racistes aux Etats-Unis."

L'alliée

Reese Witherspoon : Sur Facebook, l'actrice oscarisée pour Walk the Line a fait part de sa déception et espère que, en tant que membre de l'Académie, celle-ci saura être plus représentative, et rapidement.

Les fatalistes

Ice Cube : Le producteur de Straight Outta Compton a fait parler de lui en déclarant lors du Graham Norton Show : "On ne peut pas boycotter quelque chose où l'on n'est jamais allé de toute façon... Nous ne faisons pas des films pour l'industrie, mais pour les fans, les gens... Il ne faut pas se reposer sur les trophées."

Clint Eastwood : Sollicité par TMZ, il a répondu à la polémique : "Tout ce que je sais, c'est qu'il y a des milliers de gens dans l'Académie et que la majorité d'entre eux n'a pas gagné d'Oscars." Il ajoute, caustique, que "beaucoup de gens pleurent aussi" quand on parle de l'idée d'un boycott à l'acteur et cinéaste oscarisé.

Si vous aviez raté le début de la polémique...

Jada Pinkett Smith avait jeté un pavé dans la mare rapidement en annonçant qu'elle réfléchissait à boycotter la cérémonie où l'on aurait pu attendre que son mari, Will Smith, soit nommé pour Seul contre tous. Une position décriée par une ancienne actrice du Prince de Bel-Air, venue mettre de l'huile sur le feu. Omar Sy soutient de son côté les acteurs non blancs en colère. Dans cet océan d'artistes qui admettent qu'il y a un problème au sein des Oscars, mais aussi plus largement dans l'industrie, on retrouve aussi Natalie Portman.

D'autres, comme Charlotte Rampling (nommée comme meilleure actrice pour 45 ans) et Michael Caine, n'ont pas fait l'unanimité en s'agaçant de ce débat, estimant que s'il n'y avait pas d'autres acteurs, c'est qu'ils n'étaient pas les meilleurs. Enfin, Julie Delpy, actrice, réalisatrice et scénariste française, a comparé la situation des Afro-Américains à celle des femmes, trouvant les premiers mieux lotis. Une position qu'elle s'est empressée de préciser, s'excusant d'avoir pu laisser penser qu'elle minimisait le problème des artistes issus des minorités.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image