Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nikos Aliagas, enfant d'une famille modeste : "J'étais fier de ça..."

13 photos
Lancer le diaporama
Nikos Aliagas évoque son enfance, dans Salut les Terriens sur Canal+, le samedi 9 avril 2016.
Touchant, Nikos Aliagas partage avec Thierry Ardisson les souvenirs de ses premières années en France...

Tous les samedis à 19h15, Thierry Ardisson reçoit des invités qui font l'actualité sur le plateau de son talk show Salut les Terriens. Ce samedi 9 avril, il a notamment pu interviewer la journaliste Anna Cabana, le philosophe Luc Ferry, l'animateur de TF1 Denis Brogniart, mais aussi Nikos Aliagas, venu raconter son parcours, de son enfance en Grèce à son statut d'homme fort de TF1. Une vie qu'il a passée à admirer un père, Andreas, qu'il place en héros.

"Mon père a connu la dictature, la famine... Il est venu avec rien (en France), avec une valise... Il a connu des AVC, il a eu des histoires... Mais mon père fait partie d'une génération de pudiques. Ils ne se plaignent pas", s'émeut Nikos Aliagas. Avec son épouse Harula, Andreas vit une histoire d'amour hors norme : "Nous nous aimions mais les pavés volaient au-dessus de nos têtes", plaisantait cette maman, dont Nikos se souvient les douces paroles.

Nikos naît à Paris, peu après l'emménagement de ses parents dans la capitale. Sa scolarité en France se fait sans heurt, même si le choc des cultures se fait sentir. Nikos se trouve victime de racisme social, notamment en raison du métier de son père, qui était tailleur. "Mes copains de classe, quand ils allaient faire de la natation ou de l'escrime et qu'ils me voyaient faire des livraisons avec mon père, ça ne faisait pas très branché. Et je n'avais pas les dernières chaussettes ou chaussures à la mode. Mais je suis fier de ça...", poursuit l'animateur que l'on retrouve tous les samedis aux commandes de 50 Minutes Inside et The Voice, sur TF1.

Le domicile de la famille Aliagas était alors transformé en atelier. Les machines à coudre sont poussées sur les côtés de l'appartement au moment de déplier les canapés-lits pour dormir. Et Nikos se souvient s'endormir au son des machines à coudre de son père : "C'est pour ça que je suis toujours très ému quand je passe devant un magasin de retouches ou de couture. J'ai les larmes aux yeux parce que ça me rappelle ses mains. Ce sont ces mains qui m'ont fait manger", conclut-il.

Nikos Aliagas, déjà auteur de plusieurs recueils de photos, expose actuellement ses clichés, souvenirs de ses plus belles rencontres de personnalités ou d'anonymes, d'ici comme d'ailleurs, à la Conciergerie pour l'exposition Corps et Âmes, du 24 mars au 22 mai. Des photographies, portraits ou moments de vie, prises sur le vif, révélatrices d'histoires et de sentiments.

Joachim Ohnona

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel